Autre

L'intoxication alimentaire résistante aux médicaments est là, et c'est incroyablement dangereux

L'intoxication alimentaire résistante aux médicaments est là, et c'est incroyablement dangereux


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Une épidémie de Shigella, une intoxication alimentaire bactérienne, est particulièrement effrayante car elle est résistante à plusieurs médicaments

Wikimedia Commons

Shigella ressemble à un méchant de bande dessinée, mais cette véritable menace est tout aussi effrayante.

Le public et les médias se remettent à peine de notre menace peur d'Ebola, et maintenant nous avons quelque chose de nouveau à craindre : l'intoxication alimentaire résistante aux médicaments. Si vous avez déjà obtenu intoxication alimentaire, vous savez que ce n'est pas un pique-nique et que cela peut même souvent justifier une visite à l'hôpital. Le Center for Disease Control met en garde les Américains contre une nouvelle race de bactéries appelée Shigella qui montre une résistance même aux médicaments les plus puissants disponibles.

La shigellose, un type d'intoxication alimentaire causée par cette bactérie spécifique, est connue pour provoquer la diarrhée et se propage par les aliments, les piscines et les étangs contaminés, selon le CDC. Les épidémies se produisent généralement dans les garderies ou les écoles maternelles, ou dans les restaurants où la nourriture est assemblée à la main. L'infection est facilement transmissible. Cette souche particulière est résistante à la ciprofloxacine, ou « cipro », le traitement populaire pour la plupart des variétés de Shigella. La maladie non mortelle fait généralement des ravages sur le corps de ses victimes pendant une semaine et résiste à 90 pour cent des médicaments utilisés pour lutter contre les maladies d'origine alimentaire. Jusqu'à présent, en 2015, 157 cas dans 32 États ont été identifiés.

"Si les taux de résistance deviennent aussi élevés, dans plus d'endroits, il nous restera très peu d'options pour traiter Shigella avec des antibiotiques par voie orale", a déclaré l'épidémiologiste Anna Bowen. dit NPR. À ce stade, le traitement devra être administré par voie IV.


L'intoxication alimentaire résistante aux médicaments est là, et c'est incroyablement dangereux - Recettes

Autrefois découvertes scientifiques révolutionnaires, les mots « hormones » et « antibiotiques » sont presque devenus des jurons dans certains cercles. Il existe une énorme quantité de données médicales sur l'utilisation et l'effet des antibiotiques et des hormones sur les humains, les animaux et toutes les facettes intermédiaires. Malheureusement, ces données semblent être ignorées lorsqu'il s'agit de gros titres tape-à-l'œil et d'allégations marketing sur la viande et les œufs soi-disant « plus sains » ou « plus naturels ». Le fait est que les principaux producteurs et chaînes alimentaires capitalisent sur la peur du public des produits trop manipulés et surtransformés. Alors, qu'est-ce que c'est bon ou mauvais ? La vérité est quelque part au milieu et D'Arcy's est là pour vous renseigner ! Continuez à lire pour plus d'informations!


Découverte d'un nouveau gène de Superbug, résistant aux antibiotiques de dernier recours

Je ne suis pas ici pour vous "maudire et vous assombrir", cependant, pour ceux d'entre vous qui ont un système immunitaire affaibli, qui souffrent d'une maladie et/ou qui doivent être hospitalisés, vous devez vraiment lire et savoir ceci.

NationalAddictionNews.com En passant au crible le génome bactérien de la salmonelle, les scientifiques de l'alimentation de l'Université Cornell ont découvert mcr-9, un nouveau gène furtif et sauteur et hellip Continuer la lecture Nouveau gène de Superbug découvert, résistant aux antibiotiques de dernier recours


L'intoxication alimentaire résistante aux médicaments est là, et c'est incroyablement dangereux - Recettes

Cette prophétie existe essentiellement en deux parties. Le premier vient de Jésus Lui-même qui prédit qu'il y aura une augmentation massive des maladies mortelles, des fléaux, des pestes et des maladies et maladies inexpliquées dans les derniers jours. Nous le voyons déjà en ce moment. Mais ensuite, cet événement passe à la vitesse supérieure lorsque le 4e sceau est ouvert. C'est comme si Jésus prenait un feu qui faisait déjà rage et y versait du carburant pour fusée. Vous pouvez quelque peu imaginer les conséquences qui en résulteraient. o_0 La plupart des érudits bibliques considèrent cela comme deux événements distincts. Je le vois simplement comme le même événement en deux étapes. Le premier est un avertissement sur ce qui se passera lors d'événements plus petits et moins percutants, et le dernier est l'événement principal qui bouleverse le monde au plus profond de lui-même. En tant que tel, la première partie est simplement un jugement, mais la seconde est une colère pure et simple, et puisque la colère ne peut pas tomber sur ce monde tant que l'Église n'est pas emportée dans l'enlèvement, tout ce que nous verrons pour l'instant, ce ne sont que de nombreux échantillons d'événements plus petits. de ce qui va arriver une fois que les restrictions seront levées et que les jugements de sceau commenceront à tomber.

(*Avez-vous une meilleure description, ou avez-vous trouvé une erreur ? Veuillez me le faire savoir. Merci*)

Qu'est-ce que c'est qu'un bugnado ? - Almanach des agriculteurs - Lien de rapport
Regardez: La côte américaine regorge de vers étranges, les experts avertissent qu'une "transformation incroyable" a quitté The. - Lien de rapport
Les taux de maladie de Parkinson explosent. Un produit chimique commun peut être à blâmer | les maladies de Parkinson. - Lien de rapport
La peste apocalyptique des criquets rend le ciel noir alors que des essaims ravagent le Moyen-Orient - Daily Star - Lien de rapport
Une invasion « biblique » de criquets menace de provoquer une famine généralisée dans la corne de l'Afrique - Lien de rapport
Les masques conduisent à la pneumonie, au muguet buccal, à l'inflammation systémique et peuvent être la cause du CO « long-courrier » - Lien de rapport
Au-delà de Covid : de nouvelles pestes éclatent partout dans le monde - Lien de rapport
De nouvelles pestes dangereuses éclatent partout dans le monde | Fin du rêve américain - Lien de rapport
Les médecins mettent désormais en garde contre les dommages permanents et les événements cardiovasculaires suite à la vaccination COVID-19 - D. - Lien de rapport
Des essaims massifs de criquets attaquent l'Arabie saoudite, une invasion plus importante en cours dans la corne de l'Afrique - Lien de rapport
#19. Abus d'antibiotiques : les profits pharmaceutiques accélèrent les super-bactéries - LE TOP 25 DES STORI CENSURÉS. - Lien de rapport
Une "maladie mystérieuse" auparavant inconnue qui provoque des plaies sur la peau s'est déjà propagée à 700 P. - Lien de rapport
L'Éthiopie lutte contre la pire invasion acridienne depuis 25 ans - Lien de rapport
Les Nations Unies forcées d'admettre que les vaccins de Bill Gates propagent la polio dans toute l'Afrique . - Lien de rapport
Nouvelles de l'invasion acridienne : Alerte émise alors qu'un essaim se dirige vers l'une des régions les plus vulnérables de la Terre | Monde | . - Lien de rapport
Mise à jour sur la vitamine D et COVID-19 à l'aide de la première étude observationnelle publiée | Chris Masterjohn, Ph. - Lien de rapport
Le chef de l'OMS prévient que le virus s'aggrave dans le monde | PBS NewsHour - Lien de rapport
Lisa Mei Crowley ? on Twitter: "25. Si 1 million de manifestants viennent à DC et que beaucoup d'entre eux sont intentionnellement infectés, ce n'est pas le cas. - Lien de rapport
Les fléaux égyptiens se reproduisent en 2020 comme prophétisé dans Malachie - Breaking Israel News | Dernières nouvelles. - Lien de rapport
Le coronavirus peut survivre à une exposition à des températures élevées, selon une étude - Lien de rapport
Vous vous souvenez de cette expérience dans une maison de retraite du Texas avec l'hydroxychloroquine? - Penseur américain - Lien de rapport
Les criquets devraient frapper à nouveau le Kenya, l'Afrique de l'Est, 400 fois plus fort - Quartz Africa - Lien de rapport
Hydroxychloroquine : l'aide arrive ! - Lien de rapport
Mark Taylor sur Twitter : "Est-ce la fin d'un régime maléfique ? Dieu est-il sur le point de libérer le Spirituall. - Lien de rapport
Une femme tousse intentionnellement sur la nourriture de l'épicerie - le magasin est donc obligé de jeter 35 000 $ i. - Lien de rapport
Des millions de criquets parcourent les rues d'Oman avec des images montrant 'le déplacement du sol' - Daily Sta. - Lien de rapport
Coronavirus: les entreprises de SF refusent les liquidités, craignant qu'elles ne propagent le virus - SFChronicle.com - Lien de rapport
Chaque année, une épidémie : dites adieu aux hivers normaux - American Thinker - Lien de rapport
Italie Coronavirus: Nouvelles informations explosives « Jon Rappoport's Blog - Lien de rapport
Le Dr Ronny Jackson dit que Trump a empêché la pandémie de coronavirus américain au niveau de l'Italie et de l'Iran | Renard N. - Lien de rapport
Le coronavirus pourrait mettre fin à la mainmise des universités de gauche sur la jeunesse américaine - American Thinker - Lien de rapport
invasion de sauterelles va s'abattre sur le Moyen-Orient à temps pour Pessah | Le temps d'Israël - Lien de rapport
Une personne testée positive pour le coronavirus peut avoir exposé d'autres personnes lors d'une conférence sur les maladies infectieuses. - Lien de rapport
Le coronavirus est un canular - OCCAM'S RAZOR ON TERROR EVENTS - Lien de rapport
Trump dénonce la réponse du gouverneur du Michigan, Gretchen Whitmer, au coronavirus au milieu de la fermeture de tout l'État - . - Lien de rapport
Farnaz Fassihi sur Twitter: "L'Iran ferme enfin les sanctuaires chiites aujourd'hui alors que le coronavirus a atteint son apogée. - Lien de rapport
Coronavirus : l'Iran libère 85 000 prisonniers pour lutter contre la propagation de l'infection | Nouvelles du monde | Nouvelles du ciel - Lien de rapport
Des chercheurs américains lancent des essais sur l'homme pour un vaccin contre le coronavirus | Nouvelles | DW | 16.03.2020 - Lien de rapport
Suivi de chaque cas de coronavirus aux États-Unis : carte complète - The New York Times - Lien de rapport
Le bilan des décès dus à la grippe porcine en 2009 est 10 fois plus élevé que prévu | Sciences en direct - Lien de rapport
Un homme de Californie atteint de coronavirus dit que c'est plus facile qu'un rhume, montre que Trump avait raison de ne pas paniquer. - Lien de rapport
Six raisons pour lesquelles Covid-19 échoue au test de reniflement | Zéro haie - Lien de rapport
Scientifiques israéliens : 'Dans quelques semaines, nous aurons un vaccin contre le coronavirus' - The Jerusalem Pos. - Lien de rapport
Trump confie à Mike Pence la responsabilité de la réponse américaine au coronavirus - Lien de rapport
Pollak : 5 raisons d'arrêter de paniquer à propos du coronavirus - Lien de rapport
DOIT LIRE. EN DIRECT DE HONG KONG: Deux mois après les premiers rapports de coronavirus, seulement 93 cas et . - Lien de rapport
Le battage médiatique sur le coronavirus chinois tout droit sorti du livre de jeu sur la grippe du CDC et du blog Acirc« Jon Rappoport's - Lien de rapport
Les chiffres montrent que le coronavirus semble beaucoup moins mortel que la grippe, mais le gouvernement et les médias continuent de promouvoir Pani. - Lien de rapport
Le pape annule l'événement en raison d'une « maladie » après s'être touché les mains et s'être embrassé la tête au Vatican | Da. - Lien de rapport
La maladie mystérieuse apportant la mort et la consternation dans l'est de l'Éthiopie - Lien de rapport
Une personne décède d'un coronavirus dans l'État de Washington, d'abord aux États-Unis, selon des responsables de la santé - Lien de rapport
7 agendas NWO accompagnant l'épidémie de coronavirus - DC Dirty Laundry - Lien de rapport
10 fléaux qui frappent notre planète simultanément - Fin du rêve américain - Lien de rapport
Le nombre de cas de coronavirus vient d'exploser et beaucoup craignent que le pire ne soit encore à venir - Lien de rapport
Preuve CoronaVirus et sa cause ont été prophétisés dans la Bible : et comment il se rapporte à la fin des jours - Breaki. - Lien de rapport
Des millions de criquets envahissent les automobilistes dans des images terrifiantes alors que la peste continue de s'emparer de l'Afrique - Lien de rapport
L'Allemagne signale une épidémie de virus "hautement pathogène" de la grippe aviaire H5N8 | Couverture zéro - Lien de rapport
"Où ça commence": Les jeunes criquets affamés se multiplient en Somalie - Lien de rapport
L'Ouganda déploie des militaires pour lutter contre l'invasion acridienne alors que la dévastation s'intensifie - Lien de rapport
La pire peste acridienne en Afrique depuis des décennies menace des millions de personnes - WSJ - Lien de rapport
‘Invasion de criquets, pluie de janvier pas normale. Se repentir.' – Le Pasteur Ng'ang'a exhorte - Lien de rapport
Avis | Pourquoi un quart des porcs du monde sont-ils morts en un an ? - Le New York Times - Lien de rapport
La démence frappe maintenant les personnes dans la quarantaine car le mercure des vaccins provoque une dégénérescence lente et dégénérative du cerveau d. - Lien de rapport
Superbug STD sévit après avoir muté en une forme incurable - Daily Star - Lien de rapport
Un singe infecte l'homme avec une souche d'herpès mortelle alors que les autorités confirment le premier cas - Daily Star - Lien de rapport
Lancement de la première banque de sperme séropositif au monde pour éliminer la stigmatisation - Big League. - Lien de rapport
Un rapport majeur indique que les superbactéries résistantes aux médicaments tuent déjà plus de personnes qu'on ne le craignait - Lien de rapport
La peste noire vient de réapparaître en Chine - BGR - Lien de rapport
Le nouveau procureur de San Francisco s'engage à ne pas poursuivre en justice les mictions publiques, autres crimes contre la qualité de vie - Lien de rapport
Identification de la première nouvelle souche de VIH en 19 ans - Scientific American - Lien de rapport
"La carte du chaos" montre que les morts violentes vont monter en flèche dans 10 ans à cause de la nourriture et de l'eau. - Lien de rapport
Un virus récemment découvert perturbe les scientifiques qui n'ont aucune idée de la façon dont il infecte les hôtes - Daily Star - Lien de rapport
La résistance aux antibiotiques chez les animaux destinés à l'alimentation a presque triplé depuis 2000 - Lien de rapport
Un virus infectant le cerveau transporté par les moustiques se propage très largement cette année - Lien de rapport
Un étudiant de l'UVa mène des efforts pour annuler l'interdiction des dons de sang d'hommes homosexuels et bisexuels sexuellement actifs - Lien de rapport
Les Philippines déclarent une nouvelle épidémie de poliomyélite après 19 ans - Lien de rapport
La Corée du Sud confirme le premier foyer de peste porcine africaine - Lien de rapport
Des moustiques porteurs d'un virus pouvant provoquer une inflammation du cerveau et même la mort trouvés dans le New Jersey - CNN - Lien de rapport
Restez à l'intérieur au crépuscule et à l'aube pour éviter les piqûres de moustiques EEE, avertissent les responsables de l'État | Courrier quotidien O. - Lien de rapport
Retour à l'école : des super poux mutants trouvés dans 42 États, dont la Floride - Lien de rapport
CDC : une épidémie de rougeole est désormais signalée dans 30 États | Newsmax.com - Lien de rapport
Le réchauffement climatique pourrait faciliter la propagation des maladies transmises par les moustiques au Canada : expert | Nouvelles CTV - Lien de rapport
La peste force l'annulation d'un spectacle de feux d'artifice au parc d'articles de sport Dick's - CBS Denver - Lien de rapport
Les moustiques de Floride sont porteurs d'un virus mortel INFECTANT LE CERVEAU - RT USA News - Lien de rapport
L'invasion des sauterelles à Las Vegas en mai dernier, selon les experts - The New York Times - Lien de rapport
'La peste aux rats' s'empare de la Californie - Charisma News - Lien de rapport
Deux morts, 768 malades au milieu d'une épidémie de Salmonella affectant 48 États, selon le CDC - Lien de rapport
La peste bubonique prédite à Los Angeles est-elle un signe de la prophétie de Zacharie en 2019 ? - - Lien de rapport
Une invasion bactérienne ? Partout sur la côte est, des gens sont soudainement attaqués par des mangeurs de chair. - Lien de rapport
Toutes les plages de la côte du golfe du Mississippi sont fermées à cause des bactéries | Courrier quotidien en ligne - Lien de rapport
Un homme du Texas décède quelques jours après avoir contracté une bactérie mangeuse de chair lors d'un voyage à la plage du 4 juillet, sa femme s. - Lien de rapport
La peste carnivore frappe la côte est : étrangement similaire à la maladie de Gog et Magog dans Zacharie - - Lien de rapport
Un hôtel ferme pour enquêter sur une éventuelle épidémie de légionnaires - WRCBtv.com | Nouvelles de Chattanooga, Nous. - Lien de rapport
'Cloner la tique' qui peut se reproduire tout seul a drainé le sang du bétail, menace le bourdonnement. - Lien de rapport
Une femme texane découvre une horde de vers noirs connus pour être porteurs de dangereux parasites dans la cour | Fox News - Lien de rapport
Les étrangers illégaux du Congo frappé par Ebola qui traversent la frontière sud ont des "rouleaux de 100 milliards de dollars". - Lien de rapport
La maladie du ver pulmonaire chez le rat a été confirmée chez trois visiteurs d'Hawaï, selon le CDC - CNN - Lien de rapport
Des tas de déchets en décomposition à Los Angeles, attirant les rats et suscitant les inquiétudes d'une nouvelle épidémie - NBC Sou. - Lien de rapport
Bayer ferait appel de la décision du Roundup de 2 milliards de dollars avec un argument de préemption - Lien de rapport
Révélé : la pollution de l'air peut endommager 'tous les organes du corps' - Lien de rapport
La deuxième pire épidémie d'Ebola de l'histoire tue maintenant 66% des personnes infectées - Lien de rapport
Alerte à la peste et à la grippe zoonotique : le CDC nomme HUIT maladies qui pourraient déclencher une pandémie | Monde |. - Lien de rapport
Robert F. Kennedy Jr. en tête d'affiche d'un rassemblement anti-vaccin à Albany au milieu d'une épidémie de rougeole - Lien de rapport
Malgré les avertissements contre la rougeole, un rassemblement anti-vaccin attire des centaines de Juifs ultra-orthodoxes - Lien de rapport
Le Sénat de l'État du Maine fait marche arrière et approuve le projet de loi visant à éliminer les exemptions non médicales pour les enfants. - Lien de rapport
Le Vietnam abat 1,2 million de porcs alors que la peste porcine africaine se propage dans tout le pays - Lien de rapport
Des virus génétiquement modifiés sauvent un patient d'un 'superbug' - résistant aux médicaments Lien de rapport
L'OMS prévient qu'Ebola pourrait franchir les frontières de la RDC si les attaques ne s'arrêtent pas - Lien de rapport
L'épidémie de rougeole touche 100 000 personnes en Europe, confirme l'OMS - Daily Star - Lien de rapport
La Floride envahie par des millions d'insectes « love bug » qui noircissent le ciel, comme le disent les habitants. - Lien de rapport
La ruée vers la production et la vente de vaccins mettent les enfants des Philippines en danger - La mort d'environ 600 enfants le sont. - Lien de rapport
Le républicain du Texas dit que les vaccins sont de la sorcellerie et que les droits des parents sont plus nombreux. - Lien de rapport
Un étudiant a poursuivi parce qu'il ne voulait pas du vaccin contre la varicelle parce qu'il était dérivé de ". - Lien de rapport
San Francisco enquête sur les exemptions de vaccination contre la rougeole d'un médecin - Lien de rapport
Un juge de Tampa ordonne une chimiothérapie pour un jeune patient atteint d'un cancer laisse la porte ouverte à des alternatives - Lien de rapport
Des touristes mis en quarantaine indéfiniment en Mongolie à cause des craintes de peste bubonique - Lien de rapport
Les passagers des navires de croisière ne pourront pas débarquer sur l'île des Caraïbes sans preuve de rougeole. - Lien de rapport
Au milieu des épidémies de rougeole, les États envisagent de révoquer les exemptions de vaccins religieux - Lien de rapport
Le ministre britannique de la Santé déclare qu'il n'a pas exclu de rendre les vaccinations obligatoires - Lien de rapport
L'Allemagne envisage des amendes pour augmenter les taux de vaccination contre la rougeole - Lien de rapport
Les 'superbug' résistants qui frappent les hôpitaux de N.Y., N.J. devraient être déclarés urgence de santé publique. - Lien de rapport
Une pandémie de peste noire craint alors que l'avion est mis en quarantaine lors d'une épidémie en Mongolie - Daily Star - Lien de rapport
150 à 200 millions de porcs frappés par la peste aux proportions bibliques - Charisma News - Lien de rapport
Rare mais réel : les souches mutantes du vaccin antipoliomyélitique provoquent plus de paralysie que la polio sauvage : chèvres et sodas. - Lien de rapport
2 personnes infectées par le VIH après avoir reçu un 'visage de vampire' au spa du Nouveau-Mexique - Lien de rapport
L'État de New York autorise la vaccination précoce des nourrissons pour lutter contre les épidémies de rougeole - Lien de rapport
Une invasion de criquets endommage les fermes de Wafra au Koweït - Lien de rapport
Des millions de criquets envahissent la ville d'Arabie saoudite - Lien de rapport
Au milieu de la peur de la rougeole, les législateurs du Wisconsin cherchent à mettre fin aux vaccins contre la "condamnation personnelle" et la renonciation. - Lien de rapport
2 écoles juives de New York fermées pour non-respect des ordres concernant l'épidémie de rougeole - Lien de rapport
Record 26 décès Ebola en RDCongo en une seule journée - Lien de rapport
Nos antibiotiques ne font pas le poids face aux superbactéries, et c'est une "crise mondiale", selon un rapport de l'ONU. - Lien de rapport
La lutte pour l'exemption religieuse des vaccins s'intensifie à Albany - Lien de rapport
La peur de la rougeole retarde son vol vers NYC JetBlue accusé d'avoir profilé un garçon orthodoxe - Lien de rapport
La flambée des cas de rougeole aux États-Unis conduit à des mesures extraordinaires - Lien de rapport
Le Pakistan suspend la campagne de vaccination contre la polio après les attaques d'agents de santé - Lien de rapport
L'épisode de 'Brady Bunch' alimente les campagnes contre les vaccins - Lien de rapport
Trump dit que le vaccin contre la rougeole est si important dans le passé, il a mis en garde contre l'autisme - Lien de rapport
Plus de 1 000 personnes mises en quarantaine à cause de la rougeole dans les universités de Los Angeles - Lien de rapport
Le fiasco du vaccin contre la dengue mène à des accusations criminelles pour un chercheur aux Philippines - Lien de rapport
UCLA et Cal State LA mettent en quarantaine les étudiants qui ne peuvent pas prouver qu'ils ont été vaccinés contre la rougeole - Lien de rapport
Israël signale la grippe aviaire H5N8 hautement pathogène dans un élevage de dindes - Lien de rapport
Le CDC admet que l'épidémie de rougeole est causée par des personnes d'autres pays qui entrent aux États-Unis et. - Lien de rapport
La syphilis envahit l'Amérique rurale et un filet de sécurité sanitaire effiloché ne parvient pas à l'arrêter | Santé. - Lien de rapport
Le vaccin contre le tétanos provoque une nouvelle maladie connue sous le nom de syndrome des antiphospholipides - Lien de rapport
Chilling: Comment l'agent orange de Monsanto est toujours utilisé aujourd'hui - Lien de rapport
Les agriculteurs français disent que leur bétail meurt à cause de l'électricité produite par les éoliennes, les panneaux solaires. - Lien de rapport
La percée scientifique du séquençage génétique vient de prouver que les "épidémies" de rougeole sont causées par. - Lien de rapport
Les maladies « médiévales » éclatent alors que les conditions de vie insalubres se multiplient - Scientific America. - Lien de rapport
L'homme a une éruption cutanée après avoir attrapé une infection bactérienne lors du nettoyage de son RÉSERVOIR DE POISSON | Courrier quotidien en ligne - Lien de rapport
ÉPIDÉMIE de mort noire : la peste meurtrière frappe l'Afrique - plusieurs morts | Monde | Nouvelles | Express.co.uk - Lien de rapport
Un chien malade a exposé plus de 100 vétérinaires à la peste noire - INSIDER - Lien de rapport
La recherche gouvernementale confirme que les épidémies de rougeole sont transmises par les vaccinés - Collective Evolut. - Lien de rapport
Un regard honnête sur les preuves historiques que les vaccins ont éliminé les maladies - Lien de rapport
Le typhus et la tuberculose se propagent dans les populations de sans-abri - L'Atlantique - Lien de rapport
Pourquoi 'locust' est-il un mot déclencheur pour la Bible ? - WND - Lien de rapport
L'épidémie de typhus du centre-ville de L.A. se propage à l'hôtel de ville et peut forcer le retrait de tous les tapis | KTLA - Lien de rapport
L'épidémie de typhus s'aggrave à Los Angeles - NBC Southern California - Lien de rapport
Les cas de fièvre de la vallée en Californie continuent d'augmenter - SFGate - Lien de rapport
Le "virus mystérieux" se propage comme une traînée de poudre dans la population américaine, mettant les gens au lit pour . - Lien de rapport
La menace de vagues de maladies infectieuses - Israel National News - Lien de rapport
LES TIQUES TRANSPORTENT MAINTENANT UN VIRUS PLUS MORTEL QUE LA MALADIE DE LYME - VOICI CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR ! - Santé D. - Lien de rapport
La Californie déclare l'état d'urgence suite à une épidémie mortelle d'hépatite A - LA Times - Lien de rapport
La Namibie dit que l'anthrax pourrait être à l'origine de la mort de plus de 100 hippopotames | Nouvelles du monde | La Guardia. - Lien de rapport
Avertissement de peste noire : épidémie confirmée par l'Organisation mondiale de la santé | Monde | Nouvelles | Express. - Lien de rapport
FOURMIS! Not Gnats: Swarm Of Bugs Créer Du Buzz À Philadelphie & Acirc« CBS Philly - Lien de rapport
Tempête majeure de criquets en Russie - Lien de rapport
Une nouvelle maladie provoque des symptômes de type SIDA chez les personnes non infectées par le VIH | Nouvelles | wisconsingazette.com - Lien de rapport
Cette étrange maladie fait son retour en Amérique. Évitez cet animal à tout prix - Lien de rapport
Les abeilles ajoutées à la liste des espèces menacées aux États-Unis pour la première fois - Lien de rapport
La marée rouge provoque la mort massive de poissons sur les plages de Tampa - Lien de rapport
Les taux de vaccination des enfants s'effondrent 'extrêmement inquiétant' - Lien de rapport
Zuckerberg et Chan mettent 3 milliards de dollars au travail pour mettre fin à la maladie - Lien de rapport
Obama réprimande frustré le Congrès contre Zika et l'inaction de la Cour suprême - Lien de rapport
Le virus Ebola persiste plus longtemps que les scientifiques ne le pensaient - Lien de rapport
Un adolescent meurt après avoir contracté une amibe mangeuse de cerveau dans le Maryland - Lien de rapport
Bayer obtient le rachat de Monsanto avec une offre de 56 milliards de dollars - Lien de rapport
L'épidémie de super-gonorrhée pourrait être incontrôlable car les tentatives pour arrêter la propagation échouent - Lien de rapport
Rapports non confirmés de lèpre à l'école primaire notification rapide des parents - Lien de rapport
Révolution contre les 'parasites riches' au festival utopique Burning Man en tant que 'hooligans. - Lien de rapport
Zika : Plus de deux milliards de personnes risquent d'attraper le virus dans le monde, selon une étude - Lien de rapport
Une étude révèle une augmentation des épidémies de paralysie temporaire accompagnées de Zika - Lien de rapport
Les ouragans peuvent influencer la propagation du virus Zika - Lien de rapport
Les images de Zika montrent les pires infections cérébrales que les médecins verront jamais - Lien de rapport
Une épidémie de fièvre jaune aggravée par une pénurie de vaccins - Lien de rapport
Le virus Zika pourrait avoir un effet semblable à celui d'Alzheimer chez les adultes - Lien de rapport
Un champignon végétal dévastateur peut éradiquer les bananiers d'ici cinq ans - Lien de rapport
Un bébé du comté de Harris décède lors du premier décès lié au Zika au Texas - Lien de rapport
Des essais humains pour un vaccin expérimental contre le Zika sont sur le point de commencer aux États-Unis - Lien de rapport
Le CDC lutte pour éliminer les moustiques porteurs du virus Zika - Lien de rapport
L'alphabet de Google fait partie d'un effort de 700 millions de dollars pour guérir les maladies sans médicaments - Lien de rapport
Zika Cas Spike à Porto Rico alors que le virus se propage 'Silencieusement et Rapidement' - Lien de rapport
Les leaders biologiques se tournent vers les aliments entiers et les uns contre les autres à cause du projet de loi sur l'étiquetage des OGM - Lien de rapport
Rio 2016 : les athlètes avertis de garder la bouche fermée lorsqu'ils se trouvent dans une eau infestée de matières fécales - Lien de rapport
Gardez la bouche fermée : les Olympiens aquatiques font face à un ragoût toxique à Rio - Lien de rapport
Des algues toxiques étouffent le lac Utah et en rendent malade 100 - Lien de rapport
Les cas de gonorrhée résistante aux médicaments montent en flèche - Lien de rapport
Des drones pour disperser des M&M vaccinés pour sauver des furets en voie de disparition - Lien de rapport
Un homme de l'Utah devient le premier à mourir du virus Zika aux États-Unis - Lien de rapport
Les garçons devraient se faire vacciner contre le VPH pour les protéger des cancers de la gorge, selon les experts - Lien de rapport
La gonorrhée et la syphilis sont en hausse au Royaume-Uni au milieu d'une "crise de la santé sexuelle", avertissent les experts - Lien de rapport
Le sexe peut propager le virus Zika plus souvent que les chercheurs ne le soupçonnaient - Lien de rapport
Rapports: l'homme du lac Jackson est la 4e victime de bactéries mangeuses de chair - Lien de rapport
La liste des malformations congénitales possibles de Zika s'allonge - Lien de rapport
Une épidémie de méningococcie dans le sud de la Californie touche des hommes homosexuels et bisexuels adultes - Lien de rapport
Texas, un père de 3 enfants perd une jambe à cause d'une bactérie mangeuse de chair rare qu'il a contractée après une journée à la plage en famille - Lien de rapport
Un mystérieux parasite « abeille zombie » qui tue les abeilles atteint le sud des États-Unis - Lien de rapport
L'augmentation alarmante des taux de MST dans l'Utah inquiète les responsables de la santé - Lien de rapport
Bill Gates soutient les moustiques génétiquement modifiés pour lutter contre le paludisme - Lien de rapport
Espoir de guérison de la sclérose en plaques alors que 23 patients gravement malades se rétablissent après une "percée" 039. - Lien de rapport
Zika peut être transmis par le sexe oral, les baisers - Lien de rapport
Mauvais sang : 2 234 contractent le VIH après une transfusion - Lien de rapport
Une mystérieuse épidémie de fièvre hémorragique éloigne les détectives de la maladie - Lien de rapport
Leishmaniose cutanée : une maladie tropicale défigurante déferle sur le Moyen-Orient - Lien de rapport
Un expert du virus Zika avertit les touristes de "réfléchir à deux fois" aux voyages à Disney World - Lien de rapport
Un essaim d'abeilles suit la voiture de grand-mère pendant plus de 24 heures pour tenter de sauver leur reine - Lien de rapport
Une invasion de chauves-souris oblige une ville australienne à déclarer l'état d'urgence - Lien de rapport
Les superbactéries pourraient tuer plus de personnes que le cancer, prévient un rapport - Lien de rapport
Le VIH guérit un peu plus après que les scientifiques ont retiré l'ADN du virus des tissus vivants - Lien de rapport
Des milliards de dollars de récompenses pour de nouveaux antibiotiques sont nécessaires pour vaincre l'augmentation catastrophique des superbactéries - Lien de rapport
Zika inquiète la montée, mais les Jeux olympiques de Rio ne bougent pas encore - Lien de rapport
Un feu de forêt au Canada menace à nouveau Fort McMurray alors que des milliers de personnes sont évacuées - Lien de rapport
Les Jeux olympiques de Rio pourraient déclencher une véritable catastrophe sanitaire mondiale, selon des scientifiques de Harvard - Lien de rapport
Fièvre jaune: le monde est au bord de l'urgence mondiale suite à une épidémie mortelle, avertissent les universitaires - Lien de rapport
Fonctionnaire américain: les infections locales à Zika sont attendues 'soon' - Lien de rapport
L'épidémie de fièvre jaune en Angola est une menace pour le monde entier Lien de rapport
La résistance aux antibiotiques 'pourrait devenir une plus grande menace pour l'humanité que le cancer' - Lien de rapport
Le Zika provoque des malformations congénitales, mais à quelle vitesse un vaccin peut-il être développé ? - Lien de rapport
De mystérieuses bactéries revendiquent une autre vie dans le Midwest - Lien de rapport
Le Japon se prépare à libérer du tritium de l'usine de Fukushima - Lien de rapport
Antibiothérapie à long terme inefficace pour les symptômes persistants de Lyme - Lien de rapport
Guérison du VIH possible d'ici trois ans alors que les scientifiques extraient le virus des cellules - Lien de rapport
Une affaire de rougeole entraîne la fermeture d'une école primaire en Californie - Lien de rapport
Des virus anciens dans nos gènes peuvent nous rendre malades - Lien de rapport
La criminalisation de la transmission du VIH fait plus de mal que de bien - Lien de rapport
Les niveaux de CO2 font le plus grand bond annuel enregistré, selon les données de Noaa - Lien de rapport
Un pic radioactif finlandais attribué au voisin de l'agence nucléaire - Lien de rapport
Les briseurs de printemps collégiaux ignorent le virus Zika - Lien de rapport
Mutations, dommages à l'ADN observés dans les forêts de Fukushima : Greenpeace - Lien de rapport
La syphilis suscite l'inquiétude dans une ville de vacances populaire - Lien de rapport
Combattre les infections par des virus, alors que les antibiotiques échouent - Lien de rapport
Un pipeline péruvien endommagé laisse échapper 3 000 barils de pétrole dans la région amazonienne - Lien de rapport
'Pandemic' demande : une maladie qui tuera des dizaines de millions de personnes est-elle à venir ? - Lien de rapport
Le Brésil prévoit de zapper les moustiques avec des radiations pour arrêter la propagation du virus Zika - Lien de rapport
Des centaines de personnes exposées à la rougeole à Auckland - Lien de rapport
Les dirigeants catholiques disent que Zika ne modifie pas l'interdiction de la contraception - Lien de rapport
Préparez-vous à la 'guerre de guérilla' avec des moustiques porteurs de Zika, avertissent les experts - Lien de rapport
Zika peut persister dans le sperme longtemps après la disparition des symptômes: rapport des médecins - Lien de rapport
Une superbactérie à SARM trouvée dans du porc de supermarché sonne l'alarme sur les risques liés à l'élevage - Lien de rapport
Découverte d'une nouvelle bactérie causant la maladie de Lyme - Borrelia mayonii - Lien de rapport
La maladie de Lyme est devenue encore plus méchante - Lien de rapport
Une vague de virus Zika oblige les Brésiliens à réexaminer les lois strictes sur l'avortement - Lien de rapport
Le virus Zika suscite des inquiétudes concernant les Jeux olympiques d'été à Rio - Lien de rapport
La Floride déclare une urgence de santé publique pour Zika dans quatre comtés - Lien de rapport
Les autorités cherchent à protéger l'approvisionnement en sang contre le virus Zika - Lien de rapport
L'ignorance scientifique à propos de Zika est parallèle à la crise du sida dans les années 1980, selon des experts brésiliens - Lien de rapport
Les responsables mondiaux de la santé se mobilisent sur la menace Zika - Lien de rapport
Le Brésil autorise l'entrée forcée dans la propriété privée pour combattre le Zika - Lien de rapport
Le Brésil dit que l'épidémie de virus Zika est pire qu'on ne le croit - Lien de rapport
La société de biotechnologie Oxitec lutte contre la propagation du virus Zika avec des moustiques génétiquement modifiés - Lien de rapport

Les mères qui mangent le placenta d'un nouveau-né peuvent ou non en bénéficier

Les nouvelles mères qui mangent le placenta de leur bébé peu de temps après l'accouchement font partie d'une mode croissante. Les sites Web proposent des recettes et des services, tels que la transformation du placenta en pilule, pour rendre l'expérience plus agréable au goût. Les partisans affirment que la pratique, connue sous le nom de placentophagie, augmente leur énergie et peut même prévenir la dépression post-partum. Bien que le placenta regorge de nutriments et d'hormones qui aident le bébé à se développer et à survivre dans l'utérus, il peut également abriter des bactéries et des déchets potentiellement nocifs. À ce jour, aucune étude scientifique n'a documenté les avantages ou les risques pouvant découler de la consommation du placenta.

Scientifique américain a demandé Rebecca Baergen au sujet des preuves médicales sur la placentophagie. Baergen est professeur de pathologie et de médecine de laboratoire et chef de la pathologie périnatale et obstétricale à l'hôpital presbytérien de New York/Weill Cornell Medical Center. Elle a étudié le placenta pendant plus de deux décennies après une formation avec le pionnier de la pathologie placentaire, Kurt Benirschke.

[Une transcription éditée de l'entretien suit.]

Quelle est la base évolutive de la placentophagie ? Est-ce que d'autres animaux le pratiquent ?
Oui, de nombreux mammifères qui ont des placentas le font. Les mères mangent le placenta. Et cela fait vraiment partie de la justification que les gens utilisent. Ils disent : « Eh bien, les animaux le font, c'est donc quelque chose que nous devrions faire. » Mais il y a beaucoup d'autres choses que les animaux font que nous ne faisons pas.

Cela a probablement beaucoup à voir avec le fait que les animaux sont dans la nature. S'ils ne mangent pas le placenta, alors les charognards et les prédateurs viendront autour et verront ou sentiront le sang. C'est en quelque sorte une question de nettoyage pour ces animaux, afin qu'ils ne laissent pas de signature pour les prédateurs qui peuvent s'attaquer aux jeunes.

Pourquoi certaines personnes préconisent de manger le placenta ? Quels sont les bénéfices démontrés ?
Beaucoup de femmes ont signalé un avantage, mais aucune étude n'a été réalisée qui documente réellement un quelconque effet bénéfique. Une grande partie de cela pourrait être un effet placebo. Nous ne savons pas et tout est anecdotique. Les gens donnent des rapports disant : « Oui, j'ai fait cela et cela a eu un grand avantage. Oui, cela m'a aidé et c'était merveilleux. » Il y a donc beaucoup de femmes qui sont encouragées à le faire.

On prétend souvent que les femmes se sentent en meilleure santé, qu'elles se sentent plus fortes. C'est très subjectif.

Ce n'est pas quelque chose que je recommanderais personnellement. Mais je ne vais pas nécessairement dire : " Non, je ne pense pas que vous devriez faire ça ", car je n'ai aucune preuve que cela soit réellement nocif pour qui que ce soit non plus.

Quels sont certains des risques pour la santé qui pourraient survenir?
Beaucoup de placentas ont des infections, des infections bactériennes. Nous avons eu un cas ici où la mère a voulu prendre le placenta [mais] cette demande a été refusée. Il y avait une infection dans le placenta et en plus il y avait des preuves de méconium, c'est-à-dire de fèces fœtales, essentiellement, c'est un déchet qui n'est peut-être pas nécessairement une bonne chose à ingérer non plus. Vous ne savez pas vraiment dans beaucoup de cas si c'est présent.

Le principal est probablement l'infection. Ce serait beaucoup plus risqué s'il s'agissait du placenta de quelqu'un d'autre, mais cela reste un risque même si la mère mange le placenta de son bébé. Le placenta est un organe fœtal qui appartient au fœtus. Il s'agit de tissu fœtal et non de tissu maternel. Il y a du sang maternel dedans mais c'est du tissu fœtal.

Existe-t-il des preuves montrant que manger le placenta peut se défendre contre la dépression post-partum ?
Cela n'a pas été documenté. Mais on pense qu'au moins une partie de la dépression post-partum est liée au fait que toutes ces hormones sont produites par le placenta pendant la grossesse, puis après l'accouchement, cette source d'hormones a disparu. On pense que cette baisse des hormones et peut-être d'autres choses produites par le placenta pendant la grossesse provoque une dépression post-partum chez [les mères] qui pourraient avoir une propension à cela. Donc, si vous remplacez cela en prenant ce qui était dans le placenta, cela pourrait soulager la dépression. Encore une fois, cela n'a pas été prouvé mais cela semble raisonnable.

Si j'étais préoccupé par la dépression post-partum et que j'avais un problème avec cela, je la ferais traiter par la médecine moderne plutôt que d'utiliser une méthode qui n'est pas nécessairement prouvée. Je voudrais voir les preuves scientifiques avant d'envisager de le faire.

Les mères sont-elles autorisées à retirer leur placenta à l'hôpital ou y a-t-il des règlements qui l'empêchent ?
C'est à la politique individuelle de l'hôpital. C'est vraiment variable. Certains d'entre eux ont à voir avec les statuts de la santé. La Commission mixte sur l'accréditation des hôpitaux affirme que les placentas normaux issus d'accouchements normaux n'ont pas à passer en pathologie. Ils doivent être envoyés lorsqu'il y a un problème avec le bébé ou un problème avec la grossesse ou un problème avec l'accouchement parce que le placenta est en fait très important pour expliquer ce qui s'est passé.

De nombreux hôpitaux libèrent des placentas aux patients à leur demande, tant qu'il n'y a pas d'indication pour qu'il soit examiné pour une pathologie. C'est une question compliquée.

Selon vous, quels seraient les meilleurs moyens de l'ingérer puis de l'encapsuler, de le brut, de l'incorporer à quelque chose ?
Certaines personnes parlent de mettre le placenta dans les recettes, de le cuisiner et de le manger de cette façon. Si cela est fait, vous détruisez probablement tous les avantages potentiels que vous pourriez obtenir, car une grande partie des protéines, des hormones et des produits sanguins sont décomposés par la cuisson. Ce n'est pas comme la viande. La viande est vraiment musculaire, et le placenta ne l'est pas. Du point de vue de la conservation, s'il n'était pas cuit, je pense que ce serait probablement mieux, même s'il serait plus sûr de le faire cuire.

Je pense que quand vous le traitez cru, tant que c'est votre propre placenta, je suppose que ce ne serait pas [horrible]. Vous pourriez toujours ingérer des choses potentiellement peu appétissantes. Qui voudrait ingérer des matières fécales et des infections par des cellules inflammatoires ou des bactéries ? L'encapsulation, où ils prennent réellement l'extrait placentaire et le mettent sous forme de pilule, [a rendu la pratique] populaire parce qu'il est très agréable au goût sans avoir à le faire cuire. Je pense que cela rend beaucoup plus facile pour les gens de gérer cela. Mais personnellement, je ne voudrais jamais le faire.

Ce qu'il faut faire, c'est que les personnes qui y croient fermement devraient essayer de faire faire des études qui documenteront les effets. S'il y a vraiment un avantage, alors ces études le montreront.


La FDA, comme on pouvait s'y attendre avec son

La première étape que la FDA doit prendre est une meilleure procédure de surveillance pour la distribution de médicaments pour animaux. [61] Bien qu'il ne soit peut-être pas réaliste de s'attendre à ce qu'une entreprise comme Monsanto signale d'éventuels défauts de ses produits, la menace d'éventuelles poursuites pénales pourrait avoir l'incitation nécessaire. Cela pourrait être fait par les fabricants, les vétérinaires et les producteurs d'aliments pour animaux. Si un formulaire central peut être produit et envoyé par les groupes ci-dessus, et le traitement effectué peut-être conjointement avec l'USDA et l'EPA, la FDA comprendrait l'utilisation, la quantité de doses et pourrait également surveiller les effets indésirables chez les animaux. Un tel système pourrait également permettre une meilleure vérification d'une éventuelle résistance humaine par le biais de médicaments vétérinaires, ou au moins une indication plus précoce d'un éventuel débordement dans la population humaine.De plus, s'il existe un système de surveillance, il devrait rendre les distributeurs et les utilisateurs d'antibiotiques plus conscients et prudents quant à la quantité qu'ils utilisent et aux médicaments qu'ils mettent sur le marché. Le simple fait d'avoir le système en place devrait servir à édifier les gens que la FDA considère la résistance aux antibiotiques comme une véritable menace pour la santé de la nation.

Des tests supplémentaires de médicaments vétérinaires sont peut-être également nécessaires. Les dépenses sont une préoccupation ici, mais l'ajout de frais d'utilisation pour les médicaments vétérinaires pourrait peut-être compenser le coût. Cela semble être un petit prix à payer compte tenu du risque en jeu. La faisabilité politique serait un problème, mais la question brûlante de la résistance aux antibiotiques pourrait aider à compenser la vulnérabilité politique de l'idée des frais d'utilisation. La même idée discutée avec les aliments génétiquement modifiés, les tests en microcosme, pourrait s'appliquer ici. Peut-être que de nouveaux médicaments vétérinaires, en particulier des antibiotiques, pourraient être testés sur les principaux animaux producteurs d'aliments. Les animaux pourraient être testés pour la résistance, et tous les produits dérivés de ces animaux pourraient être testés pour une accumulation de bactéries résistantes. Donner les produits alimentaires à des animaux d'expérimentation pourrait également aider à démontrer les effets possibles de la consommation des produits. De toute évidence, ce ne serait pas un système parfait puisque la durée et la quantité d'utilisation ne pourraient pas être simulées. Cependant, des produits vraiment dangereux peuvent présenter une résistance en peu de temps. Peut-être plus important encore, les entreprises se rendront compte que ces tests seront effectués et seront donc plus prudentes dans la conception de nouveaux médicaments pour animaux.

Le coût des tests sera pris en charge par les entreprises. Le coût sera infime par rapport au profit potentiel, mais cette réglementation pourrait être considérée plus favorablement pour d'autres raisons. D'une part, c'est l'assurance que les médicaments pour animaux ne seront pas interdits ou strictement réglementés. Deuxièmement, cela améliorera l'image de l'industrie aux yeux du public. Enfin, la réglementation peut contribuer à favoriser un esprit de coopération entre l'industrie et la FDA puisque les conclusions de la FDA seront basées sur les recherches des entreprises et ne seront pas simplement une main réglementaire s'abattant pour des raisons inconnues et arbitraires.

La dernière suggestion de solution, et celle qui devrait apporter un bénéfice immédiat, est une campagne d'éducation pour informer les gens des risques d'intoxication alimentaire. Une campagne simple pour faire savoir aux gens que se laver les couteaux, les planches à découper et les mains après avoir manipulé des aliments pourrait réduire les risques possibles sans agacer l'industrie. [62] Bien que cette connaissance puisse être courante, un renforcement de son utilité serait utile, ainsi qu'une annonce indiquant qu'un risque supplémentaire existe désormais en raison des médicaments vétérinaires pourrait servir à motiver davantage de personnes à prendre les précautions appropriées avec leur nourriture.

Un dernier sujet devrait être abordé sur les médicaments vétérinaires. Beaucoup ont suggéré que la seule voie sûre à prendre est d'interdire complètement l'utilisation d'antibiotiques chez les animaux, en particulier l'utilisation d'antibiotiques dans l'alimentation animale. À tout le moins, les gens pensent que quelques antibiotiques devraient être interdits, comme la pénicilline et les fluoroquinolones, en raison de leur utilisation répandue chez l'homme. [63] Cependant, cela semble être une réaction excessive au problème. D'une part, l'utilisation d'antibiotiques présente un avantage concret dans la croissance globale des animaux et l'augmentation de la production alimentaire. Comparez cela au risque très débattu d'une résistance aux antibiotiques humaine généralisée en raison de ces médicaments pour animaux. [64] La FDA, une agence conservatrice connue, envisagerait certainement une telle interdiction s'il y avait vraiment un lien étayé entre les médicaments pour animaux et la possibilité d'une maladie humaine à grande échelle. Jusqu'à ce que ce lien soit accepté par les scientifiques, forcer les agriculteurs à cesser d'utiliser des médicaments vétérinaires restreindrait sévèrement les revenus des agriculteurs, augmenterait les prix des denrées alimentaires et provoquerait le chaos sur les marchés agricoles et alimentaires. [65] En outre, le coût de l'application de l'interdiction de tout ou partie des antibiotiques serait astronomiquement élevé en termes d'argent et de main-d'œuvre. En d'autres termes, une interdiction serait une impossibilité pragmatique en raison des ressources disponibles de la FDA.

La proposition actuelle de la FDA, en soumettant certains antibiotiques considérés comme nécessaires à un usage humain à un examen plus rigoureux, permet l'utilisation d'antibiotiques utiles tout en garantissant que les problèmes liés à des antibiotiques particuliers sont détectés tôt et traités rapidement. Les suggestions contenues dans ce document favoriseraient en outre l'objectif de surveiller la sécurité publique sans réagir de manière excessive et sans créer de panique et de troubles. Les enjeux élevés exigent une approche prudente, mais l'incertitude exige également une approche pratique.

En conclusion, la résistance aux antibiotiques est une telle menace en raison de la possibilité qu'elle nuise à la population humaine sans préavis, laissant peut-être les scientifiques incapables de déterminer la cause de la maladie humaine ou de l'augmentation de la résistance aux antibiotiques. Les mesures mentionnées dans ce document servent toutes à fournir à la FDA la possibilité de surveiller de près les médicaments pour animaux en raison de leur menace, mais ces mesures ne compromettent pas la vie des agriculteurs ou le marché agricole actuel en réagissant de manière excessive à une menace inconnue et non vérifiée. Cela semble être en alignement direct avec l'objectif de la FDA de formuler des politiques qui protègent et enrichissent au mieux la vie des citoyens américains.

Partie III. Recommandations pour traiter le problème général de la résistance aux antibiotiques

La résistance aux antibiotiques est un problème qui afflige la FDA depuis de nombreuses années, peut-être en raison de son caractère inévitable. Les antibiotiques sont inestimables pour la science médicale, mais l'utilisation d'antibiotiques crée nécessairement des souches de bactéries résistantes. Alors que les aliments génétiquement modifiés et l'utilisation de médicaments pour animaux créent des problèmes potentiellement pandémiques de résistance aux antibiotiques, le problème majeur actuellement est simplement la surutilisation et la surprescription d'antibiotiques. [66] Les médecins prescrivent à tort des antibiotiques comme panacée de façon routinière. Par exemple, les antibiotiques sont souvent prescrits pour les infections des voies respiratoires supérieures (c'est-à-dire le rhume) et les infections de l'oreille moyenne, mais ce sont des infections virales contre lesquelles les antibiotiques sont inutiles. [67] C'est ce problème direct d'abus que la FDA peut attaquer beaucoup plus facilement et peut-être efficacement.

La première suggestion pour faire face à l'abus d'antibiotiques par les gens est d'instituer une limite de distribution. Cela pourrait être fait en exigeant que les médecins effectuent un contrôle des infections bactériennes avant que les pharmacies ne soient autorisées à distribuer des antibiotiques. Cette exigence pourrait facilement être satisfaite par voie électronique grâce à une communication entre la pharmacie et le fabricant des antibiotiques, et garantirait que les médecins prescrivent des antibiotiques pour les infections bactériennes, et non pour le rhume. [68] Un tel système servirait à éduquer certains médecins, tout en rappelant simplement aux autres médecins le bon usage des antibiotiques. Cette simple limitation de la distribution irait au cœur du problème de la résistance aux antibiotiques, sans avoir à créer un schéma réglementaire complexe ou à ajouter des couches supplémentaires à l'approbation d'un nouvel antibiotique. Compte tenu de l'inévitabilité de la résistance aux antibiotiques, il est important de toujours permettre aux antibiotiques d'être approuvés de la même manière que le statu quo. Les nouveaux antibiotiques seront une solution simple à la résistance aux antibiotiques, et cette limite de distribution n'aura qu'un effet indirect et minime sur les incitations à investir dans le développement de nouveaux antibiotiques. Le marché des antibiotiques restera toujours énorme, de sorte que le potentiel de profit n'est pas détruit, et toute perte d'incitations à créer de nouveaux antibiotiques est plus que compensée par la bonne santé et les mesures préventives imposées par une limite de distribution. À tout le moins, un examen physique devrait être exigé avant que des antibiotiques puissent être prescrits par un médecin. [69] Bien sûr, des exceptions étroites peuvent être adaptées lorsque l'examen physique est impossible. La participation de l'American Medical Association pourrait être critique, non seulement pour les relations publiques, mais aussi pour la capacité de l'AMA à donner du mordant à cette proposition en menaçant de sanctions les médecins qui ne prescrivent pas correctement les antibiotiques.

La deuxième suggestion pour freiner la surconsommation d'antibiotiques est la classification et la restriction de certains antibiotiques, notamment au sein des pharmacies hospitalières. L'utilisation de ces antibiotiques classés comme restreints ne pouvait être approuvée qu'après consultation avec le service des maladies infectieuses de l'hôpital. [70] Les antibiotiques restreints seront ceux que la communauté médicale considère comme essentiels à protéger, en particulier les antibiotiques qui ont réussi sans démonstration de résistance au sein de la population humaine. Cette limitation de distribution supplémentaire pourrait fonctionner en conjonction avec la première suggestion, garantissant que les médecins prennent en compte l'importance de leur prescription et soient ensuite limités dans le type d'antibiotiques qu'ils peuvent prescrire. L'abus d'antibiotiques sera freiné, et en particulier l'abus d'antibiotiques essentiels sera minimisé. On pourrait espérer qu'un programme comme celui-ci pourrait être mis en œuvre volontairement par les hôpitaux avec toute l'aide nécessaire fournie par la FDA. Un programme volontaire préserverait les ressources de la FDA et peut également être tout aussi efficace qu'un programme gouvernemental, comme en témoigne le programme volontaire actuel de l'hôpital Mount Sinai. [71] En effet, le programme du Mont Sinaï va encore plus loin que cette proposition en exigeant également une éducation constante des médecins sur les antibiotiques et en effectuant une surveillance, des analyses et des rapports mensuels sur l'utilisation des antibiotiques au sein de l'hôpital. [72]

Enfin, la dernière suggestion exigerait des avertissements d'étiquetage supplémentaires sur certains antibiotiques par la FDA. Une étiquette d'avertissement sur certains antibiotiques concernant l'utilisation et le dosage appropriés servirait de couche de protection supplémentaire contre les prescriptions inappropriées par les médecins et permettrait au patient de comprendre les risques de la prise d'antibiotiques. [73] Compte tenu du problème actuel de surprescription et de prescription abusive des médecins, un tel étiquetage semble essentiel pour fournir aux consommateurs suffisamment d'informations pour qu'ils sachent s'ils souhaitent suivre les conseils de leur médecin. L'étiquetage pourrait également avoir un effet dissuasif sur les fabricants et les médecins en les exposant à davantage de responsabilité délictuelle en cas d'utilisation abusive des antibiotiques. Sachant cela, les médecins et les fabricants seront sûrs que les antibiotiques sont utilisés de manière plus responsable.

La menace redoutée posée par les aliments génétiquement modifiés et l'utilisation de médicaments pour animaux est apocalyptique mais inconnue, mais la menace immédiate et certaine d'une mauvaise utilisation des antibiotiques peut être contrée avec les suggestions ci-dessus. La clé est d'alerter les médecins du problème et de les forcer à être conscients et responsables de leur rôle dans le problème. Grâce aux efforts de coopération entre les médecins et la FDA, l'éducation sur le problème de la résistance aux antibiotiques atteindra les médecins et les patients, et cela contribuera considérablement à résoudre le problème.

La résistance aux antibiotiques est l'un des problèmes les plus complexes rencontrés par la FDA. Cependant, la FDA est dans une position unique pour jouer un rôle positif.

D'une part, la FDA a une expertise et une autorité statutaire sur les médicaments. La FDA est l'agence à laquelle les gens s'attendront pour traiter un problème impliquant des antibiotiques précisément en raison de leur expertise et de leur autorité. Deuxièmement, la FDA est unique parmi les agences car elle jouit du respect et de la confiance du public. La FDA, plus que toute autre agence, peut amener des médecins, des fabricants et des scientifiques à la table des négociations pour trouver des solutions à ce problème complexe. Cette capacité à rassembler des groupes sera critique dans le domaine de la résistance aux antibiotiques où il y a une telle controverse.

La résistance aux antibiotiques constitue une menace pour l'humanité. Que la menace soit indirecte et débattue, comme les dommages redoutés en raison d'aliments génétiquement modifiés ou de médicaments pour animaux, ou plus directe et vérifiable, comme l'utilisation abusive d'antibiotiques par les humains, la FDA peut jouer un rôle central pour freiner la menace. La clé est d'agir rapidement, avant que le préjudice potentiel ne se réalise.

[1] Voir Tamar Nordenberg, Miracle Drugs contre Superbugs , FDA CONSUMER, nov. 1998, p. 22.

[2] Id. Linda Tollefson, directrice de la surveillance et de la conformité au FDA&rsquos Center for Veterinary Medicine, a déclaré : "Vous traitez avec des microbes vivants qui ont montré une incroyable capacité à s'adapter aux antibiotiques et à gagner. Nous n'avons aucune idée de ce qu'ils vont faire ensuite. Notre crainte est de voir la partie émergée de l'iceberg.

[4] Voir Scott B. Markow, Pénétrer les murs des bactéries résistantes aux médicaments : une prescription légale pour lutter contre l'abus d'antibiotiques , 87 GEO. L.J. 531 (1998).

[5] Voir Michael Misocky, L'épidémie de résistance aux antibiotiques : un recours légal pour éradiquer les &ldquoBugs&rdquo dans le traitement des maladies infectieuses , 30 AKRON L. REV.733, 734 (1997).

[7] Voir Ron Gasbarro, Combattre la résistance croissante des bactéries aux antibiotiques , AMERICAN DRUGGIST , février 1996, p. 49.

[9] Voir Stuart B. Levy, THE ANTIBIOTIC PARADOX: HOW MIRACLE DRUGS DÉTRUIRE LE MIRACLE 6 (1992).

[10] Voir Misocky, ci-dessus note 5, à 735.

[11] Voir Markow, ci-dessus note 4, à 531.

[13] Voir Denise Grady, Un mouvement pour limiter l'utilisation d'antibiotiques dans l'alimentation animale : moins de bactéries résistantes chez l'homme est l'objectif des États-Unis , N.Y. Times, 3 mars 1999, à A1.

[14] James P. Lucier, Geler les agriculteurs , APERÇU SUR LES NOUVELLES, 15 novembre 1999, à 10.

[15] Agriculture transgénique : Biosécurité et commerce international , 4 BU J. SCI. & TECH. L. 4 par. 18 (1998) (commentaires de Michael Baram).

[16] Remarque, Réglementation des micro-organismes génétiquement modifiés en vertu de la Loi sur le contrôle des substances toxiques , 24 HOFSTRA L. RÉV. 223, 227-28 (1995).

[17] Voir Transgénique , ci-dessus note 15, au n. 57.

[19] Kirsten S. Beaudoin, Au menu de ce soir : Pain de maïs grillé avec des gènes de luciole ? Adapter la loi sur l'étiquetage des aliments aux besoins de protection des consommateurs au siècle de la biotechnologie , 83 MARQ. L. RÉV. 237, 243 (1999).

[21] Jeannette Batz, Pourquoi le Missouri Botanical Garden & rsquos Peter Raven, environnementaliste de renommée mondiale, courtise Monsanto & rsquos en faveur, stimule sa biotechnologie et prend son argent , RIVERFRONT TIMES , 3 novembre 1999.

[22] Voir Beaudoin, ci-dessus note 19, p. 244.

[25] Phil Cohen, Vivre dans un monde GM , NEW SCIENTIST , 31 octobre 1998, à la p. 42.

[27] Voir Beaudoin, ci-dessus note 19, p. 246.

[29] Voir Transgénique , ci-dessus note 15., au par. 23.

[30] Voir Cohen, ci-dessus note 25, à 42.

[31] Risques pour la santé des aliments génétiquement modifiés , LA LANCET , 29 mai 1999, à 1811.

[32] Graines de changement , CONSUMER REPORTS , septembre 1999, p. 41.

[33] Voir Risques pour la santé , ci-dessus note 31, à 1811.

[35] Voir Transgénique , ci-dessus note 15., au par. 43.

[37] Voir Beaudoin, ci-dessus note 19, à 253.

[38] Voir Des graines , ci-dessus note 32, à 41.

[40] Voir Beaudoin, ci-dessus note 19, p. 239.

[42] Ronnie Cummins et Ben Lilliston, L'ascension et la chute de &ldquoFranken-Food&rdquo , EARTH ISLAND JOURNAL , 22 décembre 1999, p. 30.

[44] Linda Weinberg, Comment la surutilisation d'antibiotiques dans les fermes menace votre santé : Que faire , NUTRIITION ENVIRONNEMENTALE , 1 nov. 1999, p. 1.

[46] Barbara O&rsquoBrien, La réforme du bien-être animal et la balle magique : l'utilisation et l'abus de doses sous-thérapeutiques d'antibiotiques chez le bétail , 67 U.COL.L.REV. 407, 413 (1996).

[49] Voir Weinberg, ci-dessus note 44, à 1.

[51] Voir Karen McMahon, Mettre les animaux en danger , FARM INDUSTRY NEWS , avril 1999, p. 1.

[52] Voir généralement Wes Ismaël, Danger contre risque , CONTRLE D'ACCÈS ET INTÉGRATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ , mai 1999.

[56] Voir Dick Thompson, Des poussins drogués font éclore une menace , TIME , 31 mai 1999, à la p. 81.

[58] Voir Audra Hingley, Camylobacter : un insecte discret est une intoxication alimentaire , FDA CONSUMER , 1er septembre 1999, p. 14.

[59] Voir O&rsquoBrien, ci-dessus note 46, p. 426.

[61] Voir cf. David Aboulafia, Pousser la RBST : comment la loi et le processus politique ont été utilisés pour vendre de la somatotrophine bovine recombinante aux États-Unis , 15 PACE ENVTL. L. RÉV. 604, 644 (1998).

[62] Voir Thompson, ci-dessus note 56, à 1.

[63] Patricia B. Lieberman, Contrôler l'utilisation des antibiotiques , THE NEW YORK TIMES , 7 novembre 1999, à la Sec. 4, 14.

[64] Voir Risques pour la santé humaine liés à l'utilisation sous-thérapeutique de la pénicilline ou de la tétracycline dans l'alimentation animale , INSTITUTE OF MEDICINE REVIEW (1989), à 7.

[65] Voir Médicaments antibiotiques et sulfamides dans l'alimentation des animaux , 38 FÉD. REGISTRE 9811 (20 avril 1973).

[66] Voir en général Sandra Levy, Nader demande une surveillance plus stricte de la publicité de la DTC sur les médicaments RX , DRUG TOPICS , 15 mars 1999, à la p. 16.

[67] Voir Markow, ci-dessus note 4, à 531.

[68] Voir Margaret Gilhooley, Quand les médicaments sont sans danger pour certains mais pas pour d'autres : l'expérience de la FDA et les alternatives pour la responsabilité du fait des produits , 36 HOUS. L. RÉV. 927, 946-47 (1999).

[69] Voir Misocky, ci-dessus note 5, à 756.

[70] Voir Markow, ci-dessus note 4, à 531.

[72] Voir id. Pour une discussion sur un autre programme volontaire de limitation de la distribution qui a fonctionné avec la thalidomide, voir aussi Gilhooley, ci-dessus note 68, p. 943-44.


Alimentation équilibrée

Cet article a été publié il y a plus de 10 ans. Certaines informations peuvent ne plus être à jour.

L'automne approche à grands pas, et nous savons tous ce que cela signifie : bientôt une flopée de vacances, un flot de fêtes et une gamme infinie de gourmandises savoureuses.

La chroniqueuse et diététiste du Globe Leslie Beck était en ligne lundi et a répondu à vos questions sur la victoire dans la bataille des Ardennes maintenant que la saison des maillots de bain est derrière nous, les dernières recherches en nutrition et tout le reste.

Vos questions et les réponses de Mme Beck apparaissent au bas de cette page.

L'histoire continue sous la publicité

Nutritionniste canadienne de premier plan, Mme Beck exploite un cabinet privé à Toronto. Lorsqu'elle n'aide pas les gens à atteindre leurs objectifs en matière de nutrition et de mise en forme, elle écrit sa chronique hebdomadaire pour The Globe et fait des apparitions sur CTV en tant qu'experte en nutrition de Canada AM.

Mme Beck est l'auteur de sept livres, dont son plus récent, Le régime sans échec (Pingouin Canada, octobre 2006).

Née et élevée à Vancouver, Mme Beck a obtenu son baccalauréat ès sciences (diététique) de l'Université de la Colombie-Britannique et a complété le programme d'internat en diététique à l'hôpital St. Michael's de Toronto. Elle a étudié une maîtrise en épidémiologie à l'Université de Toronto. Elle est membre des Diététistes du Canada et de l'Ordre des diététistes de l'Ontario.

Sasha Nagy, globeandmail.com écrit : Leslie, il y a tellement d'importance à être en forme pour l'été. Voyez-vous une déception de la part des gens une fois que la chute a frappé ? Pouvez-vous offrir quelques conseils pour maintenir leur détermination à l'approche de l'hiver.

Leslie Beck : En vérité, bon nombre de mes clients trouvent plus facile de manger sainement à l'automne. Beaucoup considèrent la semaine après la fête du Travail presque comme une « nouvelle année », un moment pour se réengager envers les objectifs de nutrition et de remise en forme.Pour de nombreuses personnes, l'été est une période très sociale qui va souvent de pair avec plus de repas pris à l'extérieur, plus de sucreries, plus de boissons alcoolisées et de plus grandes portions de viande au barbecue. En fait, certains de mes clients amaigrissants décident de travailler dur pour maintenir leur poids pendant l'été - pour éviter de prendre quelques kilos.

Voici quelques-uns de mes conseils pour aider les gens à garder le cap en mangeant sainement et en faisant de l'exercice pendant l'automne, un moment où quand les horaires peuvent être très chargés.

  1. Notez vos objectifs et lisez-les quotidiennement. Gardez les objectifs écrits à un endroit bien en vue - sur votre bureau, sur le réfrigérateur, dans votre Blackberry ou comme économiseur d'écran. Les objectifs écrits servent de contrat, ils vous rappellent votre engagement, vous permettent de vous concentrer et vous aident à rester sur la bonne voie.
  2. Planifiez des exercices/entraînements dans votre calendrier comme vous le feriez pour une réunion importante. Cela vous rendra plus susceptible d’aller au gymnase ou de faire cette marche rapide.
  3. Planifiez à l'avance. Que votre plan soit de manger plus de repas à la maison plutôt qu'au restaurant ou d'aller plus souvent à la salle de sport, ni l'un ni l'autre ne se produira si vous n'êtes pas organisé. Le week-end, passez quelques minutes à penser à la semaine à venir. Planifiez vos repas, vos collations saines et vos séances d'entraînement. Utilisez votre agenda hebdomadaire pour déterminer votre liste d'épicerie. Si la planification d'une semaine de repas vous semble trop intimidante, ne planifiez qu'un ou deux jours à l'avance. Déterminez quels aliments vous devrez apporter au travail et ce que vous préparerez pour le dîner. Si vous mangez au restaurant, décidez à l'avance du type de repas que vous commanderez. Planifier à l'avance signifie que vous serez moins susceptible de céder à la tentation.
  4. Tracez vos progrès. Plus vous effectuez de surveillance - et plus de commentaires que vous obtenez - mieux vous ferez. Tenez un journal quotidien d'alimentation et d'exercice pour septembre et octobre. Si la perte de poids fait partie de vos objectifs, suivez votre poids chaque semaine et vos mesures corporelles une fois par mois (par exemple, taille, hanches, poitrine). Tracer vos progrès permet de prendre conscience, de se concentrer et de motiver.

Truth Bottom Line de Picton Canada écrit : Quel est votre point de vue sur l'impact des aliments biologiques dans l'alimentation quotidienne ?

L'histoire continue sous la publicité

Leslie Beck : C'est une très bonne question. La question de savoir si manger bio aide à prévenir le cancer ou à augmenter l'apport en nutriments fait l'objet d'un débat. Alors qu'il a été démontré que certaines cultures biologiques contiennent des quantités plus élevées de vitamine C, de fer, de magnésium et de phosphore que leurs homologues conventionnelles, la plupart des experts estiment que la légère augmentation n'est pas suffisante pour faire une différence perceptible pour la santé.

Certaines personnes préfèrent les aliments biologiques pour animaux parce qu'ils sont exempts d'hormones synthétiques et de résidus d'antibiotiques. Bien qu'il ne soit pas possible de tirer des conclusions, on craint que l'exposition aux résidus d'hormone de croissance dans le bœuf n'augmente le risque de cancer du sein. Certains consommateurs craignent également que l'utilisation de ces médicaments antibiotiques chez les animaux à de faibles doses ne crée des bactéries d'origine alimentaire résistantes aux médicaments, rendant ainsi les intoxications alimentaires plus difficiles à traiter.

De nombreuses personnes choisissent le bio pour limiter leur exposition aux résidus de pesticides. Le problème est que la consommation de nombreux résidus de pesticides différents provenant de produits cultivés de manière conventionnelle peut augmenter le risque de cancer. Des études menées aux États-Unis ont déterminé que les aliments biologiques contiennent des niveaux de résidus de pesticides moins nombreux et généralement plus faibles que les aliments cultivés de manière conventionnelle. Et la recherche a montré que les adultes et les enfants qui consomment des aliments biologiques ont des niveaux inférieurs de pesticides dans leur corps.

Pourtant, les risques potentiels pour la santé liés à la consommation de résidus de pesticides dans les aliments n'ont pas été établis. Jusqu'à présent, rien ne prouve que la consommation de produits conventionnels avec leurs résidus de pesticides augmente le risque de cancer. En fait, des centaines et des centaines d'études montrent que manger beaucoup de fruits et légumes réduit, plutôt qu'il n'augmente, le risque de nombreux cancers.

Mais tout le monde n'a pas besoin de preuves que les aliments biologiques sont plus sains pour vous pour justifier leur achat. Lorsqu'il s'agit de résidus chimiques synthétiques dans les aliments - pesticides, hormones ou antibiotiques - de nombreuses personnes pensent qu'il vaut mieux prévenir que guérir. On part du principe que consommer moins de résidus chimiques se traduit par un risque moindre pour la santé. Certaines personnes ne veulent pas attendre pour savoir si l'exposition à long terme aux résidus de pesticides augmente en fait le risque de cancer.

À mon avis, la vraie raison de choisir des aliments biologiques est l'impact sur l'environnement plutôt que notre alimentation.

L'histoire continue sous la publicité

L'agriculture biologique produit des aliments d'une manière qui encourage la conservation des sols et de l'eau et réduit la pollution. Les fermes biologiques ne rejettent pas de produits chimiques synthétiques dans l'environnement, elles utilisent moins d'énergie et produisent moins de déchets. (Il y a des cas où le bio n'est peut-être pas le meilleur choix d'un point de vue environnemental, en particulier lorsque la nourriture vient de loin. Dans ces cas, je choisis toujours des produits cultivés localement, même s'ils ne sont pas biologiques.)

Amy Moen de Halifax Canada écrit : Salut Leslie, je commence à entendre des informations mettant en garde contre la quantité de soja transformé par peur d'avoir trop d'œstrogènes. Est-ce exact et, si oui, quels sont les effets, y compris les effets sur la perte de poids ?

Je suis intolérant au lactose et je consomme jusqu'à une tasse de lait de soja par jour et je mange du tofu ou des noix de soja une ou deux fois par semaine. Dois-je réduire ou passer à des alternatives ?

Leslie Beck : En plus de sa bonne source de protéines et de sa faible teneur en graisses saturées, le soja et les aliments qui en sont issus contiennent également des isoflavones, des composés naturels qui se comportent comme des formes faibles du propre œstrogène du corps. Les isoflavones rivalisent pour la même place sur les cellules que les œstrogènes. Certains des risques d'excès d'œstrogènes, y compris le cancer du sein et de l'utérus, seraient ainsi réduits.

L'affaire contre le soja tourne autour des isoflavones. Le problème le plus controversé et non résolu est le cancer du sein. L'inquiétude est que les isoflavones de soja pourraient augmenter les niveaux d'œstrogènes totaux d'une femme et encourager la croissance du cancer du sein œstrogène-dépendant, en particulier chez les femmes qui ont déjà la maladie.

Mais ce n'est pas si simple. Certaines études menées sur des animaux et des tubes à essai indiquent que les extraits d'isoflavones inhibent le développement du cancer du sein, tandis que d'autres suggèrent qu'ils peuvent augmenter la croissance du cancer du sein. Cela dépend de l'isoflavone étudiée (le soja est riche en deux isoflavones différentes) et de la quantité utilisée. Il n'y a aucune preuve convaincante que les aliments à base de soja augmentent le cancer du sein, mais la recherche est en cours.

L'histoire continue sous la publicité

Les toxicologues avertissent que la consommation de grandes quantités de soja peut entraîner une hypothyroïdie et un goitre (une hypertrophie de la glande thyroïde) en bloquant la production d'hormones thyroïdiennes. Cependant, cela ne semble se produire que chez les personnes carencées en iode, un minéral nécessaire au fonctionnement normal de la thyroïde. Dans les pays développés, le sel est enrichi en iode pour prévenir les carences. Cependant, il est possible que les personnes qui consomment des aliments à base de soja et qui ne consomment pas suffisamment d'iode dans leur alimentation soient à risque de goitre.

Je n'ai vu aucune recherche suggérant que les aliments à base de soja inhibent la perte de poids.

Vous devriez cependant vous méfier de certains produits à base de soja. Je déconseille l'utilisation de pilules d'isoflavones, qui offrent des doses très concentrées. Nous n'avons pas de données sur la sécurité à long terme de ces suppléments. Certains oncologues conseillent à leurs patientes atteintes d'un cancer du sein d'éviter tout soja - même dans les aliments - juste pour être en sécurité. C'est une décision personnelle qu'une femme ayant des antécédents de cancer du sein doit prendre.

À mon avis, si vous êtes en bonne santé, une tasse de lait de soja par jour (de préférence non aromatisé pour réduire le sucre raffiné) et des aliments à base de soja naturels deux ou trois fois par semaine sont sans danger et peuvent aider à garder votre cœur en bonne santé et éventuellement à baisser. le risque de cancer du sein.

Gary Gerber de Mississauga Canada écrit : Existe-t-il un guide pour préparer des repas sains en moins de 30 minutes ? Je serais particulièrement intéressé par les menus à faible teneur en sel et en matières grasses ?

Leslie Beck : Salut Gary. Tous mes livres de nutrition qui incluent un plan de menu et une section de recettes mettent l'accent sur des recettes saines qui peuvent être préparées en 30 minutes ou moins. Beaucoup de mes livres contiennent des recettes de la Canadian Living Test Kitchen. Le site Web de ce magazine est une autre bonne ressource pour des recettes rapides et saines. Mon dernier livre, Le régime sans échec, comprend des recettes très rapides et faciles qui ont été développées et testées par mon équipe. Vous voudrez peut-être aussi vérifier à la bibliothèque Bien manger sainement en un clin d'œil (2006) et Les diététistes du Canada Great Food Fast (2000). J'espère que cela vous permettra de démarrer du bon pied !

L'histoire continue sous la publicité

Alison Noble du Canada écrit : Le « nettoyage interne » semble à la mode en ce moment. Recommandez-vous de faire des nettoyages périodiques ? Si oui, de quoi s'agit-il ? Qu'est-ce qui est réellement nettoyé, son foie ?

Leslie Beck : Les régimes de désintoxication ou les nettoyages sont souvent promus pour la perte de poids, mais ce n'est pas leur prémisse sous-jacente. Les partisans des régimes de désintoxication soutiennent que notre corps est surchargé de substances toxiques dans les aliments et dans l'environnement. On pense que les toxines provenant de la pollution, de la fumée de cigarette, des résidus de pesticides, des contaminants chimiques, de l'alcool et de la caféine s'accumulent dans le corps et créent des déséquilibres pouvant entraîner une prise de poids, des maux de tête, de la fatigue, des nausées et même des maladies telles que l'arthrite et le cancer. On pense qu'une mauvaise alimentation entrave la capacité naturelle du corps à détoxifier les produits chimiques, ce qui conduit à une accumulation supplémentaire dans le corps.

L'idée de base d'un régime de détoxification est d'abandonner temporairement certains aliments qui contiennent des toxines tout en consommant des fibres, des nutriments, des antioxydants et des extraits de plantes qui contribuent aux processus naturels de détoxification du corps. Il existe de nombreuses variantes de régimes de désintoxication ou de nettoyages. Beaucoup impliquent une version d'un régime liquide, puis la réintroduction progressive de certains aliments. Les régimes de désintoxication comprennent généralement des fruits et légumes frais biologiques, des grains entiers, des légumineuses, des noix, des graines, de l'eau, des tisanes et des suppléments de vitamines et de minéraux. La viande rouge, la volaille, les produits laitiers, les œufs, le blé, le sucre, les aliments transformés, les aliments frits, la caféine et l'alcool sont généralement évités.

Cela vaut-il la peine de "nettoyer" votre corps une à deux fois par an ? Les régimes détox sont-ils bénéfiques pour la santé ? À mon avis, la réponse dépend de votre objectif ultime.

Il n'y a aucune preuve que les régimes de désintoxication accélèrent l'élimination des toxines du corps ou que l'élimination des toxines vous rendra plus sain. Les experts médicaux pensent que le corps humain en bonne santé est bien équipé pour faire face aux toxines. Notre peau, nos poumons, nos reins, notre foie et notre tractus gastro-intestinal sont efficaces pour éliminer ou neutraliser les substances toxiques dans les heures suivant la consommation.

Cela ne veut pas dire qu'adhérer à un régime de désintoxication ne vous fera pas vous sentir mieux. En général, les gens signalent une amélioration de l'énergie, une peau plus claire, des selles régulières, une digestion améliorée et une vigilance mentale accrue.

L'histoire continue sous la publicité

Les régimes de désintoxication peuvent également aider à rompre avec une mauvaise alimentation en encourageant des habitudes alimentaires telles que l'augmentation des fruits et des légumes, la consommation d'eau plus importante, la consommation de moins d'aliments indésirables et transformés et la consommation de moins de caféine et d'alcool. Et pour certaines personnes, l'idée du nettoyage a des effets psychologiques ou spirituels qui peuvent avoir des effets positifs sur la santé.

Les programmes de nettoyage ne sont pas recommandés pour les personnes atteintes de diabète, d'hypoglycémie, de troubles de l'alimentation, de troubles gastro-intestinaux, d'immunité réduite, de maladie rénale, de maladie du foie ou de dépendance à la drogue ou à l'alcool. Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants et les adolescents en pleine croissance ne devraient pas non plus suivre un régime de désintoxication.

Si un régime de désintoxication vous intéresse, vous devez le faire en toute sécurité. Recherchez un programme qui comprend des fruits, des légumes, des grains entiers, des légumineuses, des noix et des graines. Assurez-vous que le régime comprend des protéines sous forme de volaille et de poisson (biologiques) et/ou de shakes protéinés. Évitez les suppléments laxatifs et diurétiques. Consommer beaucoup de fibres et d'eau aidera votre corps à excréter les déchets. Ne dépassez pas la durée recommandée du régime. Utilisez un régime détox comme tremplin pour un mode de vie sain. Si vous avez un problème de santé ou si vous prenez des médicaments, consultez votre médecin avant de vous lancer dans un programme de désintoxication.

Bruce s du Canada écrit : Leslie, pourriez-vous nous donner quelques conseils sur ce qu'il faut prendre pour un petit-déjeuner sain lorsque vous manquez de temps ?

Leslie Beck : Salut Bruce : Pour rendre les matinées chargées moins mouvementées, organisez votre petit-déjeuner à l'avance. Mettez la table la veille. Coupez les fruits après le dîner pour qu'ils soient prêts à être ajoutés à des céréales ou à un smoothie. Le week-end, pensez à préparer un lot de muffins aux grains entiers pour des petits déjeuners rapides pendant la semaine. Voici quelques idées rapides pour votre repas du matin :

  • Bol de flocons d'avoine garni de raisins secs, de canneberges séchées et de graines de tournesol et de yogourt faible en gras. Préparez les flocons d'avoine à l'avance, réfrigérez-les et réchauffez-les au micro-ondes. Ou préparez des flocons d'avoine pendant la nuit dans la mijoteuse.)
  • Bol de céréales prêtes à manger, banane hachée et lait faible en gras ou lait de soja. Lisez les étiquettes : choisissez des céréales contenant au moins 5 grammes de fibres et pas plus de 8 grammes de sucre par portion. Les céréales à 100 pour cent de son et celles aux fruits secs sont des exceptions à la suppression du sucre.
  • Des gaufres à grains entiers garnies de fruits, de yogourt à la vanille et d'un filet de sirop d'érable (cherchez des marques sans gras trans).
  • Muffin riche en fibres et faible en gras, œuf dur et fruits. Faites bouillir un lot d'œufs (œufs oméga-3) à l'avance afin qu'ils soient prêts à être consommés froids au petit-déjeuner.
  • Smoothie maison à base de lait ou de lait de soja, de banane, de baies congelées et d'une cuillère à soupe ou deux de graines de lin moulues. Vous pouvez également l'emporter dans une tasse de voyageur.
  • Portable : Petit déjeuner Muesli Pita, carton de yaourt et un fruit.
  • Portable : mélange montagnard fait maison à base de flocons de grains entiers, de râpés, de fruits secs, de graines de tournesol et d'amandes. Portable : Barre granola faible en gras, fruits et une ficelle de fromage partiellement écrémé (éviter les barres granola avec pépites de chocolat et enrobage de chocolat, choisissez celles avec des fruits et des noix ajoutés).

J'espère que vous pourrez utiliser quelques-unes de ces idées.

Un lecteur à Ottawa : Combien de temps notre corps stocke-t-il la vitamine E du soleil ? Si je pars en vacances à la plage pendant une semaine au soleil, combien de temps devrais-je m'attendre à ce que mes niveaux de vitamine E soient élevés ? Notre corps a-t-il une capacité limitée à stocker la vitamine E ? Merci.

Leslie Beck : Je pense que vous faites référence à la vitamine D, plutôt qu'à la vitamine E. En été, il suffit de cinq à dix minutes d'exposition sur les bras et les jambes ou sur le visage deux à trois fois par semaine sans crème solaire pour produire suffisamment de vitamine D.

Cependant, en automne et en hiver, le soleil n'est pas assez fort pour produire de la vitamine D dans la peau et nos réserves corporelles diminuent. En fait, les recherches suggèrent que de nombreux Canadiens sont déficients en vitamine D pendant les mois d'hiver. Le fait que les Canadiens ne produisent pas suffisamment de vitamine D à partir du soleil d'octobre à mars, conjugué à la découverte récente que la supplémentation en vitamine D aide à réduire le risque de cancer, a récemment incité la Société canadienne du cancer à conseiller à tous les adultes de prendre 1 000 UI (unités internationales ) supplément de vitamine D en automne et en hiver. Les personnes âgées, les personnes à la peau foncée, celles qui ne sortent pas souvent et celles qui portent des vêtements couvrant la majeure partie de leur peau devraient prendre le supplément toute l'année.

Bev Aron d'Ottawa écrit : On met tellement l'accent sur la perte de poids, mais une fois que vous avez atteint vos objectifs, quelle est la meilleure façon de maintenir votre poids ? Comment savons-nous combien de calories nous pouvons manger par jour ou la bonne quantité d'exercice à faire avant que les kilos ne commencent à reprendre ?

Leslie Beck : Si vous avez suivi un plan de perte de poids très raisonnable et sûr, vous n'aurez peut-être pas besoin d'ajouter plus de calories. Les plans de perte de poids que je donne à beaucoup de mes clients décrivent simplement la quantité de nourriture qu'ils devraient manger pour un certain poids et un certain niveau d'exercice. Bien sûr, à mesure que vous vous sentez de plus en plus à l'aise avec votre nouveau poids, les habitudes peuvent glisser. Il est donc important de mettre en place des stratégies pour éviter que les écarts ne s'accumulent (se peser chaque semaine, tenir un journal alimentaire une semaine par mois, etc.).

Sasha Nagy, globeandmail.com écrit : Merci pour vos réponses réfléchies Leslie. J'ai une dernière question. Quelqu'un m'a dit une fois que mon amour du barbecue est potentiellement nocif, quelque chose à propos de l'accumulation de bactéries ou de charbon de bois sur le gril. Étant donné que je vais utiliser le gril dans la cour bien au-delà de la fin de l'été. Y a-t-il quelque chose de potentiellement malsain à trop faire du barbecue ?

Leslie Beck : Je crains que celui qui vous a dit que c'était vrai. La recherche suggère que manger trop de viande grillée, de poulet et même de poisson pourrait augmenter le risque de certains cancers. Et si vous aimez votre viande bien cuite ou brûlée, il semble qu'il y ait plus de raisons de s'inquiéter.

La cuisson de la viande à des températures élevées lors de la cuisson, du grillage et de la friture crée des produits chimiques appelés amines hétérocycliques (AHC) qui ne sont pas présents dans les viandes non cuites. Ils se forment lorsque les acides aminés (les éléments constitutifs des protéines) et la créatine (un composé naturel présent dans les viandes musculaires) réagissent à des températures élevées. Une fois consommés, les AHC interagissent avec les enzymes du corps pour produire des agents cancérigènes qui peuvent se lier à l'ADN, provoquant des dommages pouvant conduire au cancer. Chez les animaux de laboratoire, il a été démontré que les HCA provoquent des cancers de l'estomac, du foie, du côlon, de la prostate et du sein. Le lien entre les AHC et le risque de cancer n'a pas été fermement établi chez l'homme, les scientifiques ne savent pas si les quantités consommées de viande grillée augmentent réellement le risque de cancer chez l'homme.

On craint également que la graisse qui s'égoutte de la viande sur des charbons ardents, des pierres ou des brûleurs crée des produits chimiques cancérigènes supplémentaires appelés hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Une fois que ces produits chimiques sont formés, ils sont déposés sur les aliments par la fumée et les poussées.

À quelle fréquence devriez-vous manger des aliments au barbecue ? C'est difficile à dire. La Société canadienne du cancer dit qu'il est sécuritaire de faire un barbecue tant que vous le faites « avec modération ». Si vous aimez le goût des grillades - et que l'été n'est pas encore terminé - alors je vous recommande de mettre en pratique les conseils suivants :


Norfloxacine

Norfloxacine

Pourquoi ce médicament est-il prescrit?

La norfloxacine est un antibiotique utilisé pour traiter certaines infections causées par des bactéries, telles que la gonorrhée, la prostate et les infections des voies urinaires. Les antibiotiques ne fonctionneront pas contre le rhume, la grippe ou d'autres infections virales.

Ce médicament est parfois prescrit pour d'autres usages demandez plus d'informations à votre médecin ou votre pharmacien.

Comment ce médicament devrait être utilisé?

La norfloxacine se présente sous forme de comprimé à prendre par voie orale. Il est généralement pris toutes les 12 heures (deux fois par jour) pendant 7 à 28 jours.

Pour traiter la gonorrhée, une dose unique est prise. Suivez attentivement les instructions sur l'étiquette de votre ordonnance et demandez à votre médecin ou à votre pharmacien de vous expliquer toute partie que vous ne comprenez pas. Prenez la norfloxacine exactement comme indiqué. N'en prenez pas plus ou moins ou plus souvent que prescrit par votre médecin.

Les comprimés doivent être pris avec un grand verre d'eau.

Continuez à prendre la norfloxacine même si vous vous sentez bien. N'arrêtez pas de prendre la norfloxacine sans en parler à votre médecin.

Autres utilisations de ce médicament

La norfloxacine est également parfois utilisée pour traiter les infections de l'estomac. Discutez avec votre médecin des risques possibles liés à l'utilisation de ce médicament pour votre état.

Quelles précautions particulières dois-je suivre ?

Avant de prendre la norfloxacine,

informez votre médecin et votre pharmacien si vous êtes allergique à la norfloxacine, la ciprofloxacine (Cipro), l'énoxacine (Penetrex), la lévofloxacine (Levaquin), la loméfloxacine (Maxaquin), l'ofloxacine (Floxin), la sparfloxacine (Zagam), la cinoxacine (Cinobac), (acide nalidixique) NegGram), ou tout autre médicament.

informez votre médecin et votre pharmacien des médicaments sur ordonnance et en vente libre que vous prenez, en particulier d'autres antibiotiques, anticoagulants (« anticoagulants ») tels que la warfarine (Coumadin), les agents de chimiothérapie anticancéreuse, la cimétidine (Tagamet), la cyclosporine (Neoral, Sandimmune), les médicaments avec caféine (NoDoz, Vivarin), nitrofurantoïne (Macrodantin), probénécide (Benemid), sucralfate (Carafate), théophylline (Theo-Dur) et vitamines.

ne pas prendre avec des antiacides (Mylanta, Maalox), de la didanosine (Videx) comprimés à croquer/tamponnés ou une solution buvable, des suppléments de fer ou de zinc, ou des vitamines contenant du fer ou du zinc. Prenez-les 2 heures avant ou après la norfloxacine.
informez votre médecin si vous avez ou avez déjà eu une maladie des reins ou du foie, une épilepsie, une colite, des problèmes d'estomac, des problèmes de vision, une maladie cardiaque, une myasthénie grave ou des antécédents d'accident vasculaire cérébral.

informez votre médecin si vous êtes enceinte, prévoyez le devenir ou si vous allaitez. Si vous tombez enceinte pendant que vous prenez de la norfloxacine, appelez immédiatement votre médecin.

si vous devez subir une intervention chirurgicale, y compris une chirurgie dentaire, informez le médecin ou le dentiste que vous prenez de la norfloxacine.
vous devez savoir que ce médicament peut provoquer des étourdissements, des étourdissements et de la fatigue. Ne conduisez pas de voiture et ne travaillez pas sur des machines dangereuses tant que vous ne savez pas comment la norfloxacine vous affectera.

prévoyez d'éviter une exposition inutile ou prolongée au soleil et de porter des vêtements de protection, des lunettes de soleil et un écran solaire. La norfloxacine peut rendre votre peau sensible au soleil.

Quelles instructions diététiques particulières dois-je suivre ?

Prenez la norfloxacine au moins 1 heure avant ou 2 heures après les repas ou après avoir bu ou mangé du lait ou des produits laitiers. Prendre avec un grand verre d'eau. Buvez au moins huit verres pleins d'eau ou d'un autre liquide chaque jour. Ne buvez pas et ne mangez pas beaucoup de produits contenant de la caféine comme le café, le thé, le cola ou le chocolat. La norfloxacine augmente la nervosité, l'insomnie, les battements cardiaques et l'anxiété causés par la caféine.

Que dois-je faire si j'oublie une dose ?

Prenez la dose oubliée dès que vous vous en souvenez. Cependant, s'il est presque l'heure de la prochaine dose, sautez la dose oubliée et continuez votre programme de dosage régulier. Ne prenez pas une double dose pour compenser une dose oubliée.

Quels effets secondaires ce médicament peut-il provoquer ?

Bien que les effets secondaires de la norfloxacine ne soient pas courants, ils peuvent survenir. Informez votre médecin si l'un de ces symptômes est grave ou ne disparaît pas :

maux d'estomac
la diarrhée
vomissement
Douleur d'estomac
mal de tête
agitation

Si vous ressentez l'un des symptômes suivants, appelez immédiatement votre médecin :

démangeaison de la peau
démangeaison
urticaire
difficulté à respirer ou à avaler
gonflement du visage ou de la gorge
jaunissement de la peau ou des yeux
urine foncée
selles pâles ou foncées
sang dans les urines
fatigue inhabituelle
coup de soleil ou cloques
convulsions ou convulsions
infection vaginale
changements de vision
douleur, gonflement ou rupture d'un tendon de l'épaule, de la main ou du talon

Quelles conditions de stockage sont nécessaires pour ce médicament?

Conservez ce médicament dans le contenant dans lequel il est entré, bien fermé et hors de portée des enfants. Conservez-le à température ambiante et à l'abri de l'excès de chaleur et d'humidité (pas dans la salle de bain). Tenir à l'abri de la lumière. Jetez tout médicament périmé ou dont vous n'avez plus besoin. Discutez avec votre pharmacien de l'élimination appropriée de vos médicaments.

En cas d'urgence/surdosage

En cas de surdosage, appelez votre centre antipoison local au 1-800-222-1222. Si la victime s'est effondrée ou ne respire pas, appelez les services d'urgence locaux au 911.

Quelles autres informations dois-je savoir ?

Conservez tous les rendez-vous avec votre médecin et le laboratoire. Votre médecin vous prescrira certains tests de laboratoire pour vérifier votre réponse à la norfloxacine.

Ne laissez personne d'autre prendre vos médicaments. Votre ordonnance n'est probablement pas rechargeable. Si vous avez encore des symptômes d'infection après avoir terminé la norfloxacine, appelez votre médecin.

Les noms de marques

Noroxine®

Medline Plus

* * * * * *

Norfloxacine (ophtalmique)

La description

La norfloxacine (nor-FLOX-a-sin) est un antibiotique. La préparation ophtalmique est utilisée pour traiter les infections de l'œil.

La norfloxacine est disponible uniquement sur ordonnance de votre médecin, sous la forme posologique suivante :

Solution ophtalmique (collyre) (États-Unis et Canada)

Avant d'utiliser ce médicament

En décidant d'utiliser un médicament, les risques de la prise du médicament doivent être évalués par rapport au bien qu'il fera.

C'est une décision que vous et votre médecin prendrez. Pour la norfloxacine ophtalmique, les éléments suivants doivent être pris en compte :

Allergies - Informez votre médecin si vous avez déjà eu une réaction inhabituelle ou allergique à la norfloxacine ou à tout médicament apparenté, comme la cinoxacine (par exemple, Cinobac), la ciprofloxacine (par exemple, Cipro ou Ciloxan), l'énoxacine (par exemple, Penetrax), la loméfloxacine (par exemple, Maxaquin), l'acide nalidixique (par exemple, NegGram) ou l'ofloxacine (par exemple, Floxin ou Ocuflox). Informez également votre professionnel de la santé si vous êtes allergique à d'autres substances, telles que des aliments, des conservateurs ou des colorants.

Grossesse - Aucune étude n'a été réalisée chez l'homme. Cependant, la norfloxacine prise par voie orale peut causer des problèmes osseux chez les jeunes animaux. Comme on ne sait pas si la norfloxacine ophtalmique peut causer des problèmes osseux chez les nourrissons, son utilisation est déconseillée pendant la grossesse.

Allaitement On ne sait pas si la norfloxacine ophtalmique passe dans le lait maternel. De faibles doses de norfloxacine prises par voie orale ne passent pas dans le lait maternel, contrairement à d'autres médicaments apparentés. De plus, la norfloxacine prise par voie orale peut causer des problèmes osseux chez les jeunes animaux. Comme on ne sait pas si la norfloxacine ophtalmique peut causer des problèmes osseux chez les nourrissons, son utilisation n'est pas recommandée chez les mères qui allaitent.

Enfants —L'utilisation est déconseillée chez les nourrissons et les enfants jusqu'à 1 an. Il a été démontré que la norfloxacine prise par voie orale provoque des problèmes osseux chez les jeunes animaux. On ne sait pas si la norfloxacine ophtalmique peut causer des problèmes osseux chez les nourrissons. Chez les enfants de 1 an et plus, ce médicament ne devrait pas provoquer d'effets secondaires ou de problèmes différents de ceux des adultes.

Personnes âgées —De nombreux médicaments n'ont pas été étudiés spécifiquement chez les personnes âgées. Par conséquent, on ne sait peut-être pas s'ils fonctionnent exactement de la même manière que chez les jeunes adultes. Bien qu'il n'y ait pas d'informations spécifiques comparant l'utilisation de la norfloxacine ophtalmique chez les personnes âgées avec une utilisation dans d'autres groupes d'âge, ce médicament ne devrait pas provoquer d'effets secondaires ou de problèmes différents chez les personnes âgées que chez les adultes plus jeunes.

Autres médicaments —Bien que certains médicaments ne doivent pas du tout être utilisés ensemble, dans d'autres cas, deux médicaments différents peuvent être utilisés ensemble même si une interaction peut se produire. Dans ces cas, votre médecin peut vouloir modifier la dose, ou d'autres précautions peuvent être nécessaires. Informez votre professionnel de la santé si vous prenez ou utilisez des médicaments sur ordonnance ou en vente libre (en vente libre [OTC]).

Utilisation appropriée de ce médicament

Tout d'abord, lavez-vous les mains. Inclinez la tête en arrière et avec l'index d'une main, appuyez doucement sur la peau juste sous la paupière inférieure et éloignez la paupière inférieure de l'œil pour faire un espace. Déposez le médicament dans cet espace. Lâchez la paupière et fermez doucement les yeux. Ne pas cligner des yeux. Gardez les yeux fermés pendant 1 ou 2 minutes, pour permettre au médicament d'entrer en contact avec l'infection.

Si vous pensez que vous n'avez pas injecté correctement la goutte de médicament dans votre œil, utilisez une autre goutte.
Pour garder le médicament aussi exempt de germes que possible, ne touchez l'embout de l'applicateur à aucune surface (y compris l'œil). Aussi, gardez le récipient bien fermé.

La dose de norfloxacine ophtalmique sera différente pour différents patients. Suivez les instructions de votre médecin ou les instructions sur l'étiquette. Les informations suivantes ne comprennent que les doses moyennes de norfloxacine ophtalmique. Si votre dose est différente, ne la modifiez pas à moins que votre médecin ne vous l'ait demandé :

Pour les nourrissons et les enfants jusqu'à 1 an : L'utilisation n'est pas recommandée.
Pour les adultes et les enfants de 1 an et plus : Placer 1 goutte dans chaque œil quatre fois par jour pendant 7 jours.
Pour aider à éliminer complètement votre infection, continuez à utiliser ce médicament pendant toute la durée du traitement, même si vos symptômes commencent à disparaître après quelques jours. Si vous arrêtez d'utiliser ce médicament trop tôt, vos symptômes peuvent réapparaître. Ne manquez aucune dose.

Dose oubliée—

Si vous oubliez une dose de ce médicament, appliquez-la dès que possible. Cependant, s'il est presque l'heure de votre prochaine dose, sautez la dose oubliée et revenez à votre programme de dosage régulier.

Pour conserver ce médicament :

Garder hors de la portée des enfants.
Stocker à l'écart de la chaleur et de la lumière directe.
Empêchez le médicament de geler.
Ne conservez pas de médicaments périmés ou dont vous n'avez plus besoin. Assurez-vous que tout médicament jeté est hors de portée des enfants.

Précautions lors de l'utilisation de ce médicament

Si vos symptômes ne s'améliorent pas en quelques jours ou s'ils s'aggravent, consultez votre médecin.
Ce médicament peut rendre vos yeux plus sensibles à la lumière qu'ils ne le sont normalement. Porter des lunettes de soleil et éviter une trop grande exposition à la lumière vive peut aider à réduire l'inconfort.

Effets secondaires de ce médicament

En plus de ses effets nécessaires, un médicament peut provoquer des effets indésirables. Bien que tous ces effets secondaires ne puissent pas se produire, s'ils se produisent, ils peuvent nécessiter des soins médicaux.

Consultez immédiatement votre médecin si l'un des effets secondaires suivants se produit :

Éruption cutanée ou autre signe de réaction allergique

D'autres effets secondaires peuvent survenir et ne nécessitent généralement pas de soins médicaux. Ces effets secondaires peuvent disparaître pendant le traitement à mesure que votre corps s'adapte au médicament. Cependant, vérifiez auprès de votre médecin si l'un des effets secondaires suivants persiste ou est gênant :

Plus commun

Brûlure ou autre gêne oculaire

Moins fréquent

Goût amer après utilisation dans l'œil sensibilité accrue de l'œil à une légère rougeur de la muqueuse des paupières gonflement de la membrane recouvrant la partie blanche de l'œil

D'autres effets indésirables non mentionnés ci-dessus peuvent également survenir chez certains patients. Si vous remarquez d'autres effets, consultez votre médecin.

Les noms de marques

Aux États-Unis—
Chibroxine

Au Canada—
Noroxine

Catégorie


Gros poulet

Poulets dans un élevage industriel de volailles. (Photo : programme de la baie de Chesapeake, Flickr CC BY-NC 2.0)

CURWOOD : En 1970, l'Américain moyen mangeait moins d'une livre de poulet par semaine. Aujourd'hui, c'est plus du double. Et dans la précipitation pour mettre toute cette volaille sur le marché, certains producteurs à l'échelle industrielle se sont appuyés sur des antibiotiques pour réduire les infections dans leurs immenses élevages industriels. Mais comme la sagesse de cela a été mise en doute, de nombreux producteurs de poulet réduisent leur utilisation en gros d'antibiotiques.

Pour une mise à jour sur cette tendance, nous nous tournons maintenant vers Maryn McKenna, qui a écrit un nouveau livre intitulé Big Chicken. Maryn McKenna est une journaliste et auteur qui se concentre sur la santé publique et la politique alimentaire, et elle nous rejoint maintenant d'Atlanta, en Géorgie. Bienvenue dans Vivre sur Terre.

CURWOOD : Nous connaissons depuis longtemps les risques des antibiotiques dans l'agriculture et l'élevage. Qu'est-ce qui vous a poussé à commencer à écrire ce livre en particulier ? Je sais que vous avez également été actif dans ce domaine pendant une grande partie de votre carrière.

MCKENNA: Donc, la raison pour laquelle je voulais regarder cela était vraiment double. Le premier était, il y a sept ans, j'ai écrit un livre sur la résistance aux antibiotiques en général. C'est ce qu'on appelle "Superbug", et c'était ma tentative de raconter l'histoire de l'émergence de la résistance aux antibiotiques en racontant en quelque sorte la biographie d'un seul organisme, le SARM ou le staphylocoque résistant aux médicaments. Et je me suis lancé dans ce projet en pensant que je connaissais l'histoire, qu'il y avait deux épidémies de staphylocoque, dans les hôpitaux et dans le monde, ce qu'on appelle le SARM associé à la communauté. C'est le staphylocoque qui affecte les enfants à l'école et a ruiné la carrière de beaucoup d'athlètes professionnels, et il s'est avéré que c'était faux. Il y a eu en fait trois épidémies de staphylocoque résistant aux médicaments dans le monde, dans les hôpitaux, dans la communauté et aussi dans les fermes, et les statistiques sur lesquelles je suis tombé en faisant des recherches étaient que nous utilisons aux États-Unis quatre fois plus d'antibiotiques chez les animaux comme nous le sommes chez les humains, et cela n'avait aucun sens pour moi parce que je venais de parler à des gens qui disaient : « Nous devons être prudents avec les antibiotiques. Nous devons faire très attention à la façon dont nous les utilisons. » Et pourtant, ici, du côté agricole, les gens jetaient des antibiotiques par tonne littérale dans l'alimentation animale.


Micrographie électronique à balayage de Staphylococccus aureus résistant à la méthicilline (SARM) et d'un neutrophile humain mort. (Photo : NIAID, Flickr CC BY 2.0)

CURWOOD : Donc, dans votre travail sur le SARM, vous avez découvert que non seulement l'hôpital, pas seulement les vestiaires, mais, whoa, dans les fermes et parmi les travailleurs agricoles. Mais en quoi la résistance aux antibiotiques dans l'industrie avicole est-elle différente ou unique par rapport à ce qui se passe pour l'utilisation d'antibiotiques chez l'homme ?

MCKENNA : Eh bien, à certains égards, ce n'est pas du tout unique. Le problème avec l'utilisation d'antibiotiques à la ferme est que nous utilisons exactement les mêmes antibiotiques chez les animaux de ferme que nous utilisons pour traiter les infections humaines. Quelles sont les implications de cela, si une bactérie résistante apparaît chez les animaux à la suite de l'utilisation d'antibiotiques, puis quitte la ferme pour affecter les humains d'une manière ou d'une autre, alors les médicaments sur lesquels nous nous serions fondés ne fonctionnent plus parce qu'ils ont a été minée par cette utilisation à la ferme, et la grande bataille sur l'utilisation des antibiotiques à la ferme, à peu près depuis sa création, a été de savoir si ces bactéries voyagent réellement hors de la ferme. Ils ne résident pas seulement avec les animaux, mais ils affectent la santé humaine loin de la ferme, et je pense qu'il est très bien établi maintenant que c'est le cas, que cela a un large effet, mais cela retraçait cette chaîne de preuves c'est l'une des choses qui m'a donné envie de faire ce projet et d'écrire ce livre.

CURWOOD : Et expliquez-nous pourquoi les agriculteurs ont commencé à utiliser des antibiotiques après leur découverte et en particulier les conditions économiques qui l'ont rendu avantageux pour cela.

MCKENNA : Donc, comme beaucoup de choses. C'est une sorte d'histoire de bonnes intentions qui ont mal tourné. Ainsi, immédiatement après la Seconde Guerre mondiale, plusieurs choses se produisent. D'abord, c'est le début de l'ère des antibiotiques. La pénicilline est sortie en 1944, 1945, et il y a une grande joie de voir à quel point ces médicaments sont puissants pour inverser les maladies infectieuses. En même temps, le système de production alimentaire a été vraiment miné par la guerre, et il y a beaucoup de capacités excédentaires parce que toutes ces troupes étaient nourries et maintenant toutes ces troupes sont rentrées chez elles. Ainsi, de ce désir de protéger le système de production alimentaire tout en réduisant les coûts, vient cette idée d'utiliser des antibiotiques comme ce qu'on appelle des « stimulateurs de croissance », qui sont de minuscules doses que vous donnez régulièrement aux animaux qui, de façon quelque peu mystérieuse à l'époque, les amènent à prendre du poids beaucoup plus rapidement qu'ils ne l'auraient fait autrement. Maintenant, nous reconnaîtrions qu'aujourd'hui il s'agit d'une perturbation du microbiome intestinal qui affecte l'absorption des nutriments, mais dans les années 1940 et 1950, ils ne savaient pas vraiment ce qui se passait. Ils savaient juste que cela fonctionnait.

CURWOOD : Et en fait aujourd'hui, comme vous le faites remarquer, cela ne fait pas grossir ces poulets, d'utiliser ça.

MCKENNA : C'est vrai, et il n'y a pas que des poulets. Vous savez, cela se passe chez les porcs et cela se passe également chez les bovins, et tous les principaux animaux carnivores. Il est tout à fait vrai qu'aux États-Unis et en Europe occidentale, les promoteurs de croissance ne fonctionnent plus aussi bien qu'autrefois. C'est probablement l'une des raisons pour lesquelles l'industrie était disposée à les abandonner en réponse à cette pression de l'administration Obama, mais ils sont encore très utilisés dans les pays en développement, et c'est là que va tourner la bataille à ce sujet maintenant parce qu'en des conditions de surpeuplement, de moins d'hygiène, de nutrition moins précise, tout cela que nous tenons pour acquis dans l'agriculture aux États-Unis, mais nous ne pouvons pas tenir pour acquis dans le monde en développement. Les stimulateurs de croissance et les utilisations préventives des antibiotiques chez les animaux sont toujours très utiles, mais ils ont toujours le même effet de promotion de la résistance.


Les antibiotiques ont aidé le poulet à devenir le type de viande le plus consommé aux États-Unis (Photo : Peter Cooper, Flickr CC BY 2.0)

CURWOOD : Il y a une chose fondamentale à propos des antibiotiques et du bétail, et c'est que les producteurs sont tentés de les utiliser de plus en plus dans des conditions surpeuplées et non saines. Dans quelle mesure ces antibiotiques permettent-ils à ces énormes élevages industriels dont vous parlez d'exister, A, aux États-Unis mais, B, à l'étranger ?

MCKENNA : Ainsi, l'utilisation systématique d'antibiotiques chez les animaux de ferme fait deux choses. Le premier est cet effet favorisant la croissance où vous leur donnez de très petites doses, des grammes littéraux par tonne d'aliment, et cela les amène à développer des muscles savoureux plus rapidement, et pour moi c'est la chose qui démarre vraiment tout le bal pour ce que nous pensez maintenant à une agriculture à l'échelle industrielle parce qu'une fois que vous pouvez produire des animaux un peu plus rapidement ou un peu moins cher, il devient tentant, je pense, de le faire de plus en plus. Et donc, nous commençons à nous diriger vers les fermes qui fonctionnent de manière plus mécanisée. Puis, à mesure qu'ils grossissent, quelqu'un a l'idée d'utiliser un peu plus d'antibiotique. Pourtant, des doses bien inférieures à ce qu'il faudrait pour guérir une infection, mais suffisantes pour empêcher les animaux d'être si proches les uns des autres, et nous obtenons donc un système très efficace pour cultiver des protéines très bon marché, mais avec l'inconvénient de des bactéries résistantes étant créées d'une manière que personne n'avait vraiment prévu, mais dont personne n'a vraiment tenu compte pendant longtemps non plus.

CURWOOD : Parlez-moi de l'intoxication alimentaire et de son lien avec l'utilisation généralisée des antibiotiques chez le bétail. Dans votre livre, vous mentionnez un cas impliquant en fait la transformation d'œufs, où il y a eu une importante épidémie de Salmonella, et nous savons qu'aujourd'hui encore, des organisations comme l'Union des consommateurs publieront des études indiquant qu'un pourcentage assez important de volailles contient beaucoup de bactéries malheureuses, qu'il s'agisse de Salmonella ou de Listeria. Comment est-ce lié à cette surconsommation, à votre avis, d'antibiotiques?

MCKENNA : Donc, avant que l'élevage d'animaux à viande ne s'industrialise, lorsque les fermes étaient encore assez petites, s'il y avait une épidémie de maladie d'origine alimentaire, c'était généralement assez local, et vous aviez une assez bonne idée de l'endroit où c'était venant, que ce soit d'un fermier particulier ou d'un dîner particulier ou d'un endroit particulier où un petit groupe de personnes avait mangé. Au fur et à mesure que les fermes deviennent de plus en plus grandes et que l'industrie s'effondre en de plus grandes entreprises qui envoient les aliments qu'elles produisent sur de plus grandes distances, d'abord, les épidémies de maladies d'origine alimentaire deviennent plus importantes, et elles s'étendent également beaucoup plus, donc elles sont plus difficiles à résoudre .


Le nouveau livre de McKenna suit l'histoire des antibiotiques dans l'agriculture moderne. (Photo : avec l'aimable autorisation de Holly Watson PR)

Ensuite, ajoutez des antibiotiques par-dessus. Ainsi, les bactéries qui causent les maladies d'origine alimentaire sont des bactéries qui proviennent des intestins des animaux, et, lorsque vous donnez des antibiotiques à ces animaux, les antibiotiques pénètrent également dans leurs intestins et influencent les bactéries dans leurs intestins pour qu'elles se tournent vers la résistance aux antibiotiques. . Ces bactéries peuvent pénétrer dans la viande que ces animaux sont en train de devenir et voyager avec elles dans le système alimentaire, dans les cuisines familiales, dans les cuisines des restaurants, dans les supermarchés. Ainsi, pour la première fois, vous obtenez à la fois des maladies d'origine alimentaire résistantes aux antibiotiques et des épidémies de maladies d'origine alimentaire qui sont beaucoup plus difficiles à retracer d'où elles viennent qu'elles ne l'auraient été auparavant. Ainsi, alors que c'est la concentration de l'agriculture qui ouvre le bal pour des épidémies plus importantes et plus diffuses de maladies d'origine alimentaire, l'ajout d'antibiotiques au mélange les rend beaucoup plus dangereux.

CURWOOD : Parlez-moi du bien-être animal dans la surutilisation des antibiotiques.

MCKENNA : Donc, la chose à propos de l'utilisation d'antibiotiques de manière routinière, et je veux être clair ici que l'utilisation d'antibiotiques qui mérite un examen minutieux n'est pas l'utilisation d'antibiotiques qui guérissent les infections chez les animaux malades. Ce dont nous parlons ici, c'est de l'utilisation d'antibiotiques chez des animaux qui ne sont pas malades à des fins autres que de guérir des infections. Si nous faisions cela chez l'homme, la médecine considérerait immédiatement cela comme inapproprié. Nous n'utilisons des antibiotiques que pour soigner les infections chez l'homme. En grande majorité, nous ne le faisons pas en agriculture. Ainsi, une fois que vous commencez à protéger les animaux des conséquences de la façon dont vous les élevez, que ce soit en les nourrissant de protéines de qualité inférieure ou en les entassés dans une étable ou un parc d'engraissement à une densité qu'ils ne seraient naturellement pas en mesure de tolérer, alors leur qualité de vie diminue naturellement.

CURWOOD : Maryn, vous avez écrit que les tentatives de réglementation des utilisations d'antibiotiques dans les fermes ont commencé dans les années 70 mais ont généralement échoué. Que s'est-il passé? Quelles étaient les conditions qui empêchaient les décideurs politiques de réduire l'utilisation d'antibiotiques dans l'agriculture à l'époque ?

MCKENNA : Donc, l'histoire de la façon dont nous sommes presque arrivés aux États-Unis à réglementer cette pratique est vraiment une histoire triste. Donc, pour planter un peu le décor, cette utilisation généralisée des antibiotiques dans les fermes se produit au milieu des années 1950. Les premières épidémies gênantes de maladies d'origine alimentaire résistantes aux antibiotiques se produisent au milieu des années 1960, et à la fin des années 1960, le premier gouvernement à y jeter un coup d'œil est en fait le gouvernement britannique, qui, en 1971, restreint tous les promoteurs de croissance. . Et cela ramène l'attention sur les États-Unis puisque nous sommes le foyer de cette utilisation d'antibiotiques et d'une économie agricole beaucoup, beaucoup plus grande.

Donc, l'administration Carter arrive en 1976, et ils décident qu'une des choses qu'ils vont faire est de renverser cette politique de la FDA, ces licences accordées dans les années 1950. Il y a donc un nouveau commissaire de la FDA très militant. Son nom est Donald Kennedy, et il envoie un message aux fabricants d'antibiotiques vétérinaires qui sont la plupart des grandes sociétés pharmaceutiques du pays. Il met un avis dans le Federal Register disant qu'il va tous les convoquer à une audience. Et lors de cette audience, il va leur demander à tous de prouver que leurs produits utilisés dans l'agriculture sont sûrs. Et s'ils ne peuvent pas le prouver, alors il va retirer les licences, et il n'aura jamais l'occasion de tenir cette audience parce qu'un très puissant membre du Congrès du sud qui surveille le budget de la FDA envoie un message à la Maison Blanche de Carter que , si cette audience se poursuit, alors ce membre du Congrès tiendra en otage tout le budget de la FDA, et ainsi l'opportunité disparaîtra. Ce commissaire Donald Kennedy est prêté par l'Université de Stanford, et dans quelques années, il devra y retourner, et le membre du Congrès Jamie Whitten met un avenant sur les projets de loi de crédits pour le reste de son mandat à la Chambre des représentants en disant que l'antibiotique l'utilisation dans l'agriculture ne peut pas être re-réglementée par la FDA, et il maintient ce cavalier jusqu'à sa retraite dans les années 1990.

CURWOOD : Alors, parlez-moi de la façon dont le paysage politique a changé. En particulier, vous dites que l'année 2013 est une année charnière dans cette histoire. Qu'est-ce qui rend cette année si importante ?

MCKENNA: Ainsi, cette impasse dans laquelle se trouvent le gouvernement, l'agriculture et l'industrie pharmaceutique vétérinaire dure depuis des décennies, puis tout un tas de morceaux du paysage changent. Ce membre du Congrès têtu prend sa retraite, et l'administration Obama arrive en 2009 et décide quelque peu mystérieusement qu'ils vont en faire l'un de leurs problèmes, et l'une des choses qu'ils font est de dire à la FDA : « Revoyons ce qui était censé se passer. en 1977, mais a été empêché. » Ainsi, à la fin de 2013, la FDA décide de faire une chose à laquelle elle n'avait pas pensé en 1977. Ils proposent non pas une loi ni un règlement - parce que les deux pourraient être entravés par le Congrès - mais plutôt une mesure semi-volontaire qu'ils appellent une « orientation », ce que la FDA peut faire sans aucune des autres branches de gouvernement le touche.


Maryn McKenna est une journaliste et auteure qui a fait des reportages sur la résistance aux antibiotiques tout au long de sa carrière. (Photo : avec l'aimable autorisation de Maryn McKenna)

Ainsi, ils ont présenté un ensemble de directives qui recommandent aux fabricants de médicaments de modifier les étiquettes de leurs médicaments afin qu'ils ne puissent plus être utilisés comme stimulateurs de croissance dans les fermes, et à la surprise générale, toute l'industrie pharmaceutique s'aligne. La FDA donne trois ans à l'industrie pour l'essayer, de fin 2013 à fin 2016. Tous les fabricants de produits pharmaceutiques sont d'accord, et donc, depuis le 1er janvier de cette année, utiliser des antibiotiques comme activateurs de croissance est effectivement illégal dans aux États-Unis, ce qui nous rapproche de ce que l'Europe a fait il y a plus de 10 ans.

CURWOOD : Maryn, de votre point de vue, quels sont les modèles alternatifs pour élever des poulets de manière plus écologique, économique et durable, et certains diraient des manières encore plus humaines ?

MCKENNA : Donc, ce qui me semble vraiment intéressant à ce sujet, c'est que l'abandon des antibiotiques a créé une sorte d'effet d'entraînement dans l'industrie de différentes manières. Premièrement, cela ouvre le marché, je pense, aux petits et moyens producteurs qui veulent élever des oiseaux dans un bien-être extrêmement élevé, dans des pâturages, d'une manière très démodée. Ces oiseaux sont autorisés à vivre beaucoup plus longtemps, ils font de l'exercice, ils ont ce qui ressemble à une vie heureuse. Ils ont également un goût différent et constituent un défi à relever pour les consommateurs, mais l'abandon des antibiotiques a également poussé les principaux producteurs à vraiment commencer à apporter d'autres changements dans leur production.

Le meilleur exemple en est Purdue Foods, Purdue Farms, et ils m'ont dit que le fait de reconsidérer les antibiotiques nous a amenés à repenser énormément d'autres choses sur la façon dont nous élevons notre poulet, et maintenant ils font des choses comme couper les fenêtres dans le murs de leurs granges et mettant des herbes, des probiotiques et des prébiotiques dans le régime alimentaire de leurs poulets et permettant aux poulets de faire de l'exercice. Donc, repenser les antibiotiques, je pense, change complètement la façon dont cette protéine, les poulets, est produite. Et la question sera, alors, le poulet peut-il enseigner au reste de l'économie de la viande que c'est la voie qui vaut la peine d'aller ?

CURWOOD : Maryn McKenna est journaliste et auteur. Son nouveau livre s'intitule "Big Chicken: The Incredible Story of How Antibiotics Created Modern Agriculture and Changed the Way the World Eats". Merci beaucoup Maryn d'avoir pris le temps.

MCKENNA : Merci de m'avoir reçu.

[MUSIQUE : Asleep At the Wheel, &ldquoAin&rsquot Nobody Here But Us Chickens&rdquo on Collision Course, par Alex Kramer et Joan Whitney, Capitol Records]

CURWOOD: Living on Earth est produit par la World Media Foundation. Notre équipe comprend Naomi Arenberg, Bobby Bascomb, Savannah Christiansen, Jenni Doering, Noble Ingram, Jaime Kaiser, Don Lyman, Helen Palmer, Olivia Reardon, Adelaide Chen et Jolanda Omari. Tom Tiger a conçu notre émission, avec l'aide de Jeff Wade et Jake Rego. Alison Lirish Dean a composé nos thèmes. Vous pouvez nous trouver à tout moment sur LOE.org - et nous aimer, s'il vous plaît, sur notre page Facebook - PRI&rsquos Living on Earth. Et nous tweetons de @LivingonEarth. Je suis Steve Curwood. Merci pour l'écoute.

ANNONCEUR1 : Le financement de la vie sur Terre vient de vous, nos auditeurs, et de l'Université du Massachusetts, Boston, en association avec son école pour l'environnement, développant la prochaine génération de leaders environnementaux. Et de la Grantham Foundation pour la protection de l'environnement, en soutenant les communications stratégiques et la collaboration pour résoudre les problèmes environnementaux les plus urgents au monde. Le soutien provient également de la Energy Foundation, qui sert l'intérêt public en aidant à construire une économie énergétique forte et propre, de Gilman Ordway et de SolarCity, fournisseur d'énergie solaire américain. SolarCity s'engage à révolutionner la façon dont l'énergie est fournie en offrant aux clients une alternative renouvelable aux combustibles fossiles. Renseignements au 888-997-1703. C'est 888-997-1703.

ANNONCEUR2 : PRI. Radio publique internationale.


Les références

1. Aarestrup FM, Wiuff C, Mølbak K, Threlfall EJ. Est-il temps de changer les points de rupture des fluoroquinolones pour Salmonelle spp.? Agents antimicrobiens Chemother. 200347:827–829.

2. Agersø Y, Torpdahl M, Zachariasen C, Seyfarth A, Hammerum AM, Nielsen EM. Valeur seuil épidémiologique de colistine provisoire pour Salmonelle spp. Pathogène d'origine alimentaire Dis. 201294:367–369.

3. Aminov RI. Une brève histoire de l'ère des antibiotiques : leçons apprises et défis pour l'avenir. Microbiol avant. 20101:134.

4. Anonyme, 2009a. Rapport technique conjoint ECDC/EMEA. Le défi bactérien : le temps de réagir. Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), Stockholm.

5. Anonyme. Avis conjoint sur la résistance aux antimicrobiens axé sur les infections zoonotiques. EFSA J. 2009b7:1372.

6. Anonyme, 2011a. Surveillance de la résistance aux antimicrobiens en Europe 2010. Rapport annuel du Réseau européen de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (EARS-Net). Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), Stockholm.

7. Anonyme, 2011b. Fiche N°125 : Entérohémorragique Escherichia coli (EHEC). Organisation mondiale de la santé (OMS).

8. Anonyme. Global Risks 2013 Une initiative du Risk Response Network huitième éd. Suisse : Forum économique mondial 2013a.

9. Anonyme. Rapport scientifique de l'EFSA et de l'ECDC Le rapport de synthèse de l'Union européenne sur les tendances et les sources des zoonoses, des agents zoonotiques et des épidémies d'origine alimentaire en 2011. EFSA J. 2013b11(4):3129.

10. Bi S, Yan H, Chen M, Zhang Z, Shi L, Wang H. Nouvelle variante Salmonelle îlot génomique 1-U dans Proteus mirabilis isolats cliniques et alimentaires du sud de la Chine. J Chemother Antimicrob. 201166:1178–1179.

11. Burch D. Aliments pour porcs : effets potentiels du transfert d'antimicrobiens. Cochon Prog. 201127.

12. Butaye P, Devriese LA, Haesebrouck F. Effets de différentes conditions d'essai sur la concentration minimale inhibitrice des agents antibactériens favorisant la croissance avec les entérocoques. J Clin Microbiol. 199836:1907–1911.

13. Butaye P, Devriese LA, Haesebrouck F. Distinction phénotypique en Enterococcus faecium et Enterococcus faecalis entre la sensibilité et la résistance aux antibiotiques favorisant la croissance. Agents antimicrobiens Chemother. 199943:2569–2570.

14. Butaye P, Devriese LA, Haesebrouck F. Influence des différents composants du milieu sur le in vitro activité de la flavomycine, un antibiotique favorisant la croissance, contre les entérocoques. J Chemother Antimicrob. 200046:713–716.

15. Butaye P, Devriese LA, Haesebrouck F. Promoteurs de croissance antimicrobiens utilisés dans l'alimentation animale : une revue des antibiotiques moins connus et de leurs effets sur les bactéries Gram-positives. Clin Microbiol Rev. 200316:175–188.

16. Butaye P, Michael GB, Schwarz S, Barrett TJ, Brisabois A, White DG. La propagation clonale des non-typhi multirésistants Salmonelle sérotypes. Les microbes infectent. 20068:1891–1897.

17. Crombé F, Argudín MA, Vanderhaeghen W, Hermans K, Haesebrouck F, Butaye P. Transmission dynamique des résistants à la méthicilline Staphylococcus aureus chez les porcs. Microbiol avant. 20134:57.

18. Davis TK, McKee R, Schnadower D, Tarr PI. Traitement de la production de Shiga toxine Escherichia coli infections. Infecter Dis Clin North Am. 201327:577–597.

19. Douard G, Praud K, Cloeckaert A, Doublet B. Le Salmonelle l'îlot génomique 1 est spécifiquement mobilisé en trans par la famille de plasmides de multirésistance IncA/C. PLoS One. 20105(12):e15302.

20. Doublet B, Golding GR, Mulvey MR, Cloeckaert A. Sites potentiels d'intégration du Salmonelle îlot génomique 1 dans Proteus mirabilis et d'autres bactéries. J Chemother Antimicrob. 200759:801–803.

21. Anonyme, 2013c. Utilisation des produits à base de colistine chez les animaux au sein de l'Union européenne : développement de résistances et impact possible sur la santé humaine et animale. EMA/755938/2012.

22. García Rodríguez, J.A., Barberán Lopez, J., González Nuñez, J., Orero González, A., Prieto Prieto, J., 2006. La otra historia de los antimicrobianos. Éd. Grupo Ars XXI de Comunicación, S.L., Barcelone.

23. Hermans D, Pasmans F, Messens W, et al. La volaille comme hôte du pathogène zoonotique Campylobacter jejuni. Dis zoonotique à transmission vectorielle.